Informations sur les chiens qui tremblent !

Les tressaillements et tremblements chez le chien sont normaux, mais jusqu’à quel point ?

Chien qui tremble

Il peut arriver qu’un chien tremble, quel que soit son âge. Dans certains cas, pas de panique, c’est une réaction normale et passagère. Dans d’autres cas, en revanche, ça peut être le symptôme de problèmes plus graves. Comment reconnaître un tremblement pathologique chez votre chien ?

 
 

Causes de tremblement chez le chien

Il y a de nombreuses raisons de trembler pour un chien, alors pour que ce soit plus clair, nous les avons classées par catégorie.

  • Les raisons contextuelles, qui vont disparaître dès que la situation se sera améliorée. Donc, votre chien peut trembler à cause du froid, de la peur, de la douleur, d’un effort intense, la fièvre, l’excitation ou pendant la phase de sommeil profond. Dans ces cas-là, le tremblement n’est pas un sujet d’inquiétude.
  • Une intoxication ou les effets secondaires d’un médicament  : certains aliments sont dangereux pour le chien. Après avoir mangé du chocolat, de l’oignon, de l’antigel, etc, un chien peut être pris de tremblements qui sont le symptôme d’une dégradation plus ou moins rapide de son état. C’est une cause inquiétante.
  • Le tremblement de posture atteint certaines races en particulier, comme le Mastiff ou le Dogue Allemand. Le chien se met à trembler lorsqu’il est debout. Cela arrive aussi à certains chiens âgés, comme les Terriers, atteints de dégénérescence nerveuse ou musculaire.
  • Un système neurologique défectueux peut causer des tremblements. Certains chiens ont une maladie congénitale et avant d’avoir terminé leur croissance, il perdent progressivement le contrôle de leurs mouvements à cause de leurs tremblements. L’issue peut être fatale. Par ailleurs, une infection d’un nerf périphérique ou des muscles attenants est une cause possible, ainsi qu’une atteinte neurologique peuvent être détectés dans certains cas. On peut rechercher également la présence d’une tumeur cérébrale ou d’une dégénérescence du cervelet ou de la moëlle épinière.  
  • Les troubles métaboliques ou électrolytiques, c’est-à-dire une carence en potassium ou en calcium.
  • Causes infectieuses comme la maladie de Carré, la rage, le tétanos ou le botulisme.
  • Les tremblements idiopathiques touchent sans qu’on en comprenne la cause certaines races dans leurs premières années. Le Bouledogue anglais, le Pinscher, ou le Boxer peuvent présenter des tremblements de la tête (appelés “head bobbing”) ou d’une autres partie du corps quand ils sont excités. Le syndrôme du chien trembleur touche beaucoup de chiens de petite taille blancs, comme les Bichons Maltais. Jusque vers 3 ans, ils tremblent de tout leur corps, penchent la tête et ne contrôlent pas certains mouvements des yeux. Ce n’est pas grave et ça passe seul le plus souvent.

Faut-il s’inquiéter pour un chien qui tremble ?

Comme vous l’aurez compris, les causes de tremblements chez le chien sont très variées. Le plus souvent, le tremblement va cesser de lui-même dès que la cause aura disparu. Cependant, au lieu de diminuer ils augmentent, ou s’ils sont récurrents, il vaut mieux rapidement prendre rendez-vous chez le vétérinaire.

Les cas les plus urgents concernent une intoxication, car l’état du chien peut rapidement devenir critique.

Les tremblements sont un symptôme. Il faut réagir si vous êtes dans l’une des situations suivantes :

  • modification du comportement : anxiété, abattement
  • nouveau médicament
  • Perte d’appétit
  • Fièvre, vomissements, convulsions
  • Augmentation de la durée, de la fréquence ou de l’intensité des tremblements.

En arrivant chez le vétérinaire, on vous demandera sans doute des précisions sur ces tremblements. Pensez à toujours noter quelque part le début et la description d’un problème. Vous gagnerez du temps !

Traitement du tremblement chez le chien

En arrivant chez le vétérinaire, celui-ci va vous poser un grand nombre de questions et examiner attentivement le chien pour comprendre la cause du problème. Avant de proposer un traitement, il est susceptible de pratiquer des tests : prise de sang, IRM, scanner, ponction lombaire, etc.

Ensuite, rassurez-vous, car si certains cas sont graves, le plus souvent, des traitements anxiolytiques ou anti-convulsifs peuvent venir à bout du problème en quelques jours !

Connaître son chien, c’est connaître les symptômes qui peuvent annoncer des maladies, alors continuez votre lecture en cliquant ici !

Exprimez-vous !

Une question ? Une remarque ? Des informations à ajouter ? N'hésitez pas à commenter l'article pour aller plus loin... Moi et mes potes seront ravis de vous répondre Sourire

 

Les différents symptômes chez les chiens

6 votes. Moyenne 3.17 sur 5.

Ajouter un commentaire