Berger allemand flyball adobestock 73388517

Informations pour pratiquer le flyball avec son chien

Le 20/10/2022 0

Dans Jeux & Jouets

Besoin d’une nouvelle activité à pratiquer avec son chien ? Mouss vous fait découvrir le flyball ! Mêlant éducation, course de relais et parcours d’obstacle, ce sport canin a tout pour vous séduire. Et tout cela, dans la bonne humeur ! Ouvert à tous les chiens, le flyball demande cependant un entraînement rigoureux. Une rigueur qui en vaut largement la peine ! En binôme ou avec plusieurs chiens, jouer avec son chien n’aura jamais été aussi challengeant. Si booster la complicité avec votre boule de poils vous intéresse, lisez sans attendre notre article !

Qu’est-ce que le flyball ? 

Le flyball est un jeu canin qui fait fureur aux États-Unis et au Canada. On y organise même de véritables tournois de flyball ! Il faut reconnaître qu'il s'agit d'un sport canin très intéressant. Cette activité se joue sur un parcours pour chien longiligne, composé de quatre haies et à la fin duquel se situe une flybox (un lanceur de balle automatique).

Les règles du flyball n’ont rien de compliqué : votre chien doit réaliser seul ce parcours d'obstacles, appuyer sur la pédale du lanceur pour déclencher l'éjection d'une balle, attraper la balle au vol et refaire le parcours en sens inverse pour la rapporter à son maître. Pourtant, cette courte description ne transcrit pas la technicité de ce sport qui nécessite une solide préparation.

Si cette discipline peut être pratiquée comme simple loisir, des championnats de flyball existent. Très compétitifs, ils se jouent en équipe composée de 4 chiens. Lors des concours, bien codifiés, on y trouve des chiens essoufflés, des maîtres lançant des cris d’encouragement et une ambiance électrique. Il faut dire que le jeu s’y prête. Dès que le feu de signalisation passe au vert, un premier chien franchit la ligne de départ à toute vitesse, sous le regard de ses 3 autres camarades, attendant patiemment leur tour. Le premier participant saute par-dessus les haies, active la flybox pour récupérer une balle, et fait le chemin inverse jusqu’à son maître...qui ne cesse de le motiver ! Le second chien s’élance dès que le premier passe la ligne d’arrivée. L’équipe sera évaluée sur le temps requis pour terminer le parcours, sans faire de faute.

Quelles races de chien choisir pour le flyball ?

Toutes les races y sont conviées ! À condition, bien sûr, que les participants soient en bonne santé. Ici, aucune discrimination de taille ou de morphologie. D’ailleurs, lors des concours, la hauteur des haies est ajustée en fonction de la taille du plus petit compétiteur. Ainsi, tous les chiens peuvent s’initier au flyball ! Attention, veillez cependant à vous rendre auprès d’un vétérinaire avant de pratiquer n’importe quel sport canin. Ce dernier vous confirmera si votre compagnon est à même de pratiquer le flyball. 

Quels sont les avantages de ce sport canin ?

On ne compte plus les avantages du flyball ! Premier point positif, comme de nombreux jeux d’éducation canine, il va vous permettre de nouer une relation plus profonde avec votre chien. Il s'agit par ailleurs d'un jeu pour chien qui stimule grandement votre compagnon et favorise son obéissance. Dans le cadre de l’apprentissage de ce sport, votre cher chien renforcera sa socialisation, sa maîtrise du rappel et du rapport, le tout en se dépensant au maximum.

Pour les séances en équipe, votre boule de poils devra gérer son excitation : en effet, il doit savoir attendre son tour. Rien de mieux pour travailler l’autocontrôle !

Un autre avantage du flyball est la possibilité d’inclure n’importe quel maître. Contrairement à l’agility, vous n’avez pas besoin de courir aux côtés du chien. Ce sport canin est donc ouvert aux personnes âgées et aux personnes à mobilité réduite. Bien évidemment, votre chien, lui, devra présenter une forme olympique !

Quatrième point, le flyball brille par sa capacité à stimuler, à la fois, le physique, l’intelligence et la réactivité de nos chiens. Il ne suffit pas de courir ou de sauter. Il doit activer, en toute conscience, le lanceur automatique. Ce sport canin permet ainsi de travailler la concentration de nos chiens.

Enfin, le plus bel atout du flyball reste la complicité établie entre le maître et le chien. Sans une communication solide et les encouragements du conducteur, le chien perdrait en efficacité. Cette discipline renforce ainsi les liens entre tous les acteurs. 

Comment entraîner son chien au flyball ?

Tout dépend de l’objectif. Vous souhaitez l’entraîner pour les concours ? Mouss vous conseille de vous rendre dans un club canin spécialisé. Cela vous permettra de travailler en équipe et dans les conditions propres aux championnats. Vous désirez pratiquer le flyball comme simple loisir ? Mouss vous donne des astuces à tester à la maison ! 

Pour bien débuter, assurez-vous que votre chien maîtrise les apprentissages de base : les ordres de position : « Assis », « Couché », « Pas bouger », ainsi que le rappel. Si possible, et pour vous faciliter la tâche, veillez à ce qu’il soit également initié au rapport d’objets

Autre point à cibler : la socialisation de votre toutou ! Surtout, s’il va participer à des compétitions de flyball. Dès son plus jeune âge, il doit s’habituer à différents bruits environnants. Plus tôt il sera familiarisé aux divers mouvements et bruits aux alentours, plus il sera concentré lors des tournois. Une fois les bases consolidées, il est temps de passer à l’entraînement !

Apprendre à franchir et à sauter les obstacles  

Dans votre jardin, créez un petit parcours d’obstacles longiligne avec des haies ou des objets du quotidien (Ex. : tuyaux PVC, manches à balai). Il n’est pas rare que les chiens comprennent d’instinct comment sauter. Mais pour certains, un petit coup de pouce s’impose. Votre compagnon doit être attaché à une laisse et placé à vos côtés. Commencez par positionner les obstacles au sol, et traversez les barres avec lui. Récompensez-le après un premier passage. Puis, recommencez plusieurs fois jusqu’à ce qu’il saisisse le but de l'exercice. Puis, progressivement, relevez les barres.   

Apprendre à effectuer un virage 

Lors d’une séance de flyball, les pattes, les épaules et le dos du chien sont soumis à de fortes pressions. Pour le protéger et préserver sa santé, il faut donc lui apprendre à bien tourner, sans ralentir, lorsqu’il arrive au flybox. Vous pouvez travailler dans votre jardin, en plaçant un bâton à terre. À l’aide d’une friandise, guidez votre chien pour qu’il effectue un demi-cercle autour du bâton. Répétez plusieurs fois l’exercice, en veillant à le récompenser à chaque bonne action. Petit à petit, remplacez le bâton par un autre objet et introduisez un ordre (Ex.: « Tour » ). Augmentez le niveau de difficulté en intégrant le parcours d’obstacle et l’ordre de tourner. À ce stade, encouragez-le lorsqu’il arrive au niveau du détour : un ami, placé à la ligne d’arrivée, doit le motiver à revenir rapidement à l’aide d’une récompense (Ex. : friandise, jouet). Ainsi, à force de répétitions, il évitera de ralentir lors des virages. 

Apprendre à son chien à attraper des balles

Munissez-vous d’une balle de tennis et amusez-vous à la lancer à votre chien. Le but ici est de travailler sa motivation à attraper l’objet. C’est l’étape la plus facile ! Très souvent, les chiens comprennent d’eux-mêmes ce qui leur est demandé. Avec le temps, corsez l’exercice en augmentant la distance et en demandant à votre chien de rapporter la balle.

Apprendre à son chien à appuyer sur le flybox

Enfin, maintenant que votre chien sait attraper et rapporter une balle, il doit savoir actionner le flybox. Ici, l’objectif est d’apprendre au chien à s’appuyer sur le lanceur automatique en faisant son virage. Nous vous conseillons l’apprentissage de l’ordre « Touche » pour réussir cette étape. Une fois cette commande maîtrisée, ordonnez à votre chien d’activer le lanceur de balle. Félicitez-le chaque fois qu’il le fait. Puis, demandez-lui de la rapporter. Très vite, si les étapes précédentes ont bien été effectuées, il se saisira instinctivement de la balle dès qu’il aura activé la boîte. 

Attention : avant d’entraîner votre chien, n’oubliez pas l’échauffement pour éviter les déchirures de ligaments et autres problèmes d’articulation. 10 à 15 minutes de promenade et de petites courses suffisent. Échauffez également sa mâchoire en lui commandant d’aboyer quelques minutes.

Quels équipements acheter ?

Pour ceux qui souhaitent s’entraîner et jouer à la maison, le matériel pour flyball peut représenter un petit budget, sans pour autant vous ruiner. Débutez en achetant des balles de tennis, un harnais spécial flyball, une série de haies (exemples ici) et un flybox (exemple ici). Bien sûr, si votre but est de participer à des concours, nous vous recommandons de vous rendre dans des clubs de flyball : ces derniers proposent du matériel professionnel adapté aux compétitions. 

Où pratiquer le flyball ?

Serez-vous surpris si je vous dis que la France a un petit retard dans la pratique du flyball ? Heureusement, cette activité canine reste assez populaire dans l'Hexagone, et vous ne devriez pas avoir trop de mal à trouver un club canin qui la pratique. Depuis 2005, on découvre même des tournois de flyball en France, qui sont depuis de plus en plus répandus.

L'idéal, comme souvent, est d'intégrer une association de flyball, qui vous permettra de disposer de tout l'équipement et du savoir-faire nécessaire. Mieux vaut cependant que votre animal soit déjà bien éduqué, et dans une bonne condition physique. Pour plus de précision sur les clubs de flyball proches de chez vous, rendez-vous sur le site dédié aux Sports Canins en France

Cet article vous a plu ? Une question ? Une remarque ? Des informations à ajouter ? N'hésitez pas à nous laisser vos commentaires pour aller plus loin.

Sinon, vous pouvez continuer votre lecture pour y découvrir d'autres sports canin !

Ajouter un commentaire