Inscription   Photos   Livres   Carnet   Mutuelles 

Husky chiot craintif adobestock 298855891 copie

Tous nos conseils pour gérer l’anxiété d’un chien peureux !

Le 09/09/2022 0

Dans Education

Face aux changements et à la nouveauté, nos chiens ne sont pas égaux. Si certains s’adaptent vite, d’autres se murent dans l’anxiété. Et en fonction des peurs, cela peut devenir problématique au quotidien. Mais pourquoi votre compagnon est-il anxieux ? Et comment redonner confiance à un chien peureux ? Mouss vous donne tous ses conseils pour appréhender un chien craintif !

Chien craintif : quelles en sont les raisons ?

La plus évidente concerne le niveau de socialisation de son chien. En effet, les premiers mois de la vie d’un chiot influent sur la stabilité mentale du futur chien adulte. 

Ainsi, les 6 premiers mois du chien devraient être consacrés à la familiarisation à de nombreuses situations. Rencontre avec ses congénères, balade en voiture ou encore sortie en ville, votre chien doit être à l’aise dans tout type d’environnement. Il doit également s’adapter à différentes personnes et espèces. 

Malheureusement, des maîtres minimisent encore et toujours cette étape importante. Ainsi, une fois adulte, leur compagnon peut perdre confiance face à une situation qu’il ne connaît pas. Résultat, il finit par devenir un chien craintif. 

Une autre raison implique les mauvaises expériences passées. Ainsi, malgré une excellente socialisation, votre compagnon à quatre pattes n’est pas à l’abri des incidents. On pense, par exemple, à ces chiens qui deviennent asociaux après une bagarre de chiens en plein parc. Dans les peurs classiques, nous retrouvons également la peur du vétérinaire après une consultation compliquée.

Existe-t-il des races de chiens plus anxieuses que d’autres ?

Non, la race du chien ne rend pas votre compagnon plus ou moins anxieux. En effet, la croyance populaire décrit les petits chiens comme étant plus peureux que les gros. C’est faux ! Vous serez surpris de l’aplomb démontré par nos boules de poils de petite taille ! Encore une fois, tout dépend du niveau de socialisation et de la qualité des expériences vécues. Ainsi, un Rottweiler ayant vécu un traumatisme sera, sans doute, plus peureux qu’un Chihuahua bien socialisé. 

Comment reconnaître un chien peureux ?

Ressortez votre dictionnaire Chien - Humain pour mieux comprendre le langage corporel de nos amis canins. Ainsi, certains symptômes permettent de savoir si vous êtes face à un chien craintif. 

  • L’agressivité : un chien peureux peut présenter un comportement agressif. Ses pupilles se dilatent, ses oreilles se dressent, il grogne, aboie et montre tout de suite les crocs. Les cas extrêmes finissent par mordre, s’ils ne peuvent s’échapper de la situation qui les angoisses. 
  • La fuite : votre chien vous esquive et essaye de s’éloigner de l’objet de sa peur. Aspirateur, la baignoire remplie d’eau ou encore le vétérinaire, il cherche à fuir. Le chien craintif, paniqué, peut même faire une fugue pour se protéger. Voilà pourquoi, en public, il est toujours important d’attacher son chien avec une laisse pour chien.
  • La paralysie : votre compagnon bloque sur place et n’arrive plus à bouger. Cet instinct primaire se manifeste chez le chien peureux qui espère être ignoré de son “prédateur”. Arrivée à ce niveau de stress, il ne sert à rien de lui donner des ordres, de le punir ou de lui crier dessus. Le maître ne peut qu’attendre que son compagnon stressé se calme. Il peut aussi mettre de la distance avec le déclencheur de sa peur. 

D’autres symptômes peuvent se présenter chez le chien craintif. On observe ainsi des agitations, des tremblements, voire un léchage compulsif chez les chiens sensibles et bloqués dans une peur permanente. L’anxiété chronique se manifeste également par une gastrite

Si les symptômes perdurent plusieurs heures, voire plusieurs jours, n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire ou un comportementaliste canin.

Comment aider un chien craintif ?

Commençons par ce qu’il ne faut surtout pas faire. Mouss vous invite à :

  • Ne pas crier sur un chien peureux
  • Ne pas le punir
  • Et ne pas vous montrer plus anxieux que votre chien lui-même

Votre rôle en tant que maître ou maîtresse est de garder votre calme. Vous êtes le repère de votre adorable chien. S’il note des signes d’anxiété ou de peur chez vous, cela risque d'aggraver son cas. Ainsi, face à une situation non-familière, montrez-vous enjoué, détendu et encouragez votre chien à en faire de même. 

Attention, cela ne veut pas dire qu’il faut le surprotéger. En effet, le dorloter ou le caresser pendant une phase d’anxiété risque d’exacerber ses angoisses. L’astuce de Mouss : munissez-vous de son jouet préféré ou d’une friandise pour attirer son attention sur des pensées plus positives. Et dès qu’il se détend, félicitez-le. 

Votre chien ne parvient pas à se calmer ? Restez immobile, avec votre chien tenu en laisse, et éloignez-vous de l’objet de sa peur. Désensibiliser un chien peureux prend du temps. Soyez patient et retentez l’exercice lorsqu’il sera plus relaxé. 

Ainsi, vous pouvez recréer la scène chez vous ou dans un environnement contrôlé. Puis, petit à petit, challengez votre chien en veillant à respecter son rythme. Pour une solution plus spécifique, rendez-vous dans le chapitre suivant !  

Bon à savoir : vous êtes face à un chien agressif ? Votre compagnon souffre de phobies ? Confiez-vous à un professionnel canin qui saura vous accompagner de manière personnalisée. L’inscription à une école canine peut également être une bonne solution. 

Peurs fréquentes chez le chien : comment les gérer ? 

Mouss vous présente, dans ce chapitre, les peurs classiques de nos chiens ainsi que les astuces pour y remédier. 

Mon chien a peur de l’orage

Vous avez sûrement vu ces vidéos montrant des chiens se cachant sous le lit, pleurnichant ou aboyant à chaque orage. C’est une phobie fréquente chez nos compagnons. Pour l’appréhender, commencez déjà par une solution préventive. 

Ainsi, dès son plus jeune âge, habituez-le à entendre les sons d’orage. Des CD et audios existent sur internet : les bruits de la pluie qui tombent ou des éclairs aident le chiot à se familiariser avec ces sons.

Votre chien est déjà adulte ? L’exercice sera plus difficile. En effet, cette peur chez le chien est difficile à traiter. Nos conseils :

  • Trouvez-lui un endroit où il se sent en sécurité durant les orages. Que ce soit sa cage de transport ou un coin dans votre salon, aménagez cet espace pour le rassurer durant cette épreuve.
  • Distrayez-le avec des jeux le temps que la tempête passe.

Mon chien a peur des inconnus 

Cette peur survient surtout chez les chiots ou les chiens peu habitués à voir du monde. Ainsi, il leur arrive d’aboyer sur les passants lors d’une promenade. D’autres chiens angoissent particulièrement face à des silhouettes inhabituelles : des personnes avec une canne, en fauteuil roulant, avec une casquette ou un parapluie. Un rien peut déclencher la peur d’un chien craintif. 

Heureusement, une fois la peur identifiée, exercez-vous tranquillement à la maison. Le mieux est d’inviter chez vous des inconnus correspondant à la silhouette redoutée. Puis, de manière progressive, familiarisez votre chien à ces nouveaux profils. 

Comme d’habitude, le jeu est le meilleur allié éducatif. Demandez aux personnes en question de jouer à la balle avec votre chien. Petit à petit, il développe une association positive à l’égard des inconnus. 

Mais ce n’est pas fini ! Renforcez sa socialisation en vous rendant dans des lieux plus ou moins fréquentés. Ce n’est qu’avec l’habitude que l’anxiété se réduira. 

Mon chien a peur du noir 

Votre chien évite les endroits peu éclairés ? Il redoute les sorties nocturnes ? Il a peut-être une phobie de l’obscurité. Cette peur est difficile à identifier et reste surprenante chez un chien. En effet, nos compagnons jouissent, généralement, d’une excellente vision, même dans des conditions de faible luminosité.

La première mission est donc d’éliminer tous soupçons d’affection ophtalmologique ou d’autres problèmes de santé. Rendez-vous donc d’abord chez votre vétérinaire. Si tout va bien de ce côté-là, il est temps d’observer votre chien craintif pendant quelques jours. 

Vers quelle heure commence-t-il à se montrer anxieux ? Quels sont les symptômes ? Après une phase d’observation, certains maîtres arrivent à des conclusions communes :

  • Anxiété de séparation : le chien ne veut pas se séparer de son maître la nuit, d’où les pleurs et les aboiements durant la nuit.
  • Couchage peu adapté : votre chien n’est pas à l’aise dans son petit refuge, et veut vous le faire savoir. 
  • Déclencheur de la peur : il redoute d’être laissé seul, dans le noir, avec un objet, un bruit, ou un autre chien qui le gêne durant son sommeil. 

Pour faciliter cette phase d’observation, des accessoires existent, tels que la Furbo Dog Caméra.

Une fois l’origine identifiée, passez à l’étape de désensibilisation. Ici encore, n’hésitez pas à jouer avec lui ou à le promener lorsque le soleil est couché.

Mon chien a peur de rester seul

La peur de la solitude ou l’anxiété de séparation est un grand classique. Ce trouble du comportement est dur à gérer au quotidien, pour le maître comme pour son animal de compagnie. Cela impacte également vos voisins qui doivent supporter les aboiements et gémissements de votre chien durant votre absence.

Comment soigner l’anxiété de séparation du chien ? Bonne question. Ce processus nécessite énormément de temps. Nos conseils :

  • Habituez votre chien à rester seul de manière progressive : Commencez par quelques minutes, puis augmentez la durée à plusieurs heures. Bien sûr, cet exercice est à faire dès son plus jeune âge.
  • Laissez-lui de quoi s’occuper durant votre absence : Jouets de réflexion, cordes ou Kong à mâcher, il ne doit pas vivre la solitude comme une punition.
  • Ne le grondez pas s’il a fait des dégâts chez vous durant vos absences : Cela ne sert à rien. 

Au besoin, optez pour un diffuseur électrique calmant et antistress pour chien. De nombreux modèles existent sur le marché (voir ici), avec des composants naturels (Ex. fleurs de bach).

Attention : un chien ne doit jamais être laissé seul plus de 8 heures. D’autant plus s’il n’a pas accès à une zone pour se soulager. Si vous vous absentez souvent et pendant plusieurs heures, misez sur un dog-sitter.

Mon chien a peur des feux d’artifice 

Pétards ou feux d’artifice, nos amis les chiens souffrent beaucoup durant les fêtes de fin d’année. Ainsi, pour les préserver, suivez les conseils de Mouss.

  • Laissez-le à la maison : Certains maîtres pensent aider en amenant le chiot participer aux spectacles de feux d’artifice. Ils se disent sûrement que cela va l’encourager à s’y habituer. Faux ! C’est le meilleur moyen de créer un traumatisme chez lui.
  • Aménagez-lui un endroit tranquille à l’intérieur de votre domicile : Plusieurs cas de fugue sont malheureusement observés à cette période. En effet, laissé dans le jardin durant les feux d’artifice, des chiens angoissent et parviennent à fuir. Ainsi, trouvez-lui un coin en sécurité dans une pièce de la maison. Puis, fermez les volets et les portes pour qu’ils ne voient pas les lumières.
  • Utilisez des calmants pour chien : Que ce soit en comprimé (voir ici) ou sous forme de spray (voir ici), des calmants naturels aident à apaiser la situation.

Enfin, comme avec le cas des orages, détournez son attention avec des jeux, et habituez-le aux bruits de pétards et feux d’artifice à l’aide de CD spécialisés.

Mon chien a peur des escaliers

Monter et descendre les marches peuvent être un véritable parcours du combattant pour certains chiens. Ici aussi, il faudra être patient. 

Commencez par l’action de monter les escaliers. Ce sera moins effrayant pour lui. Comme toujours, allez-y en douceur : encouragez-le à monter une marche après l’autre en l’incitant à l’aide de gourmandises ou de ses jouets préférés. Félicitez-le à chaque petite victoire. 

Attention, la peur des escaliers s’apparente probablement plus à une peur de souffrir. En effet, les animaux de compagnie touchés par l’arthrite ou la dysplasie tendent à éviter les marches. Ainsi, la première chose à faire est de vous rendre chez un professionnel de la santé animale. Il écartera tout problème médical.

Bon à savoir : vous avez un chien âgé ? Investissez dans un escalier multi-usage pour chien et portez-le durant les montées et descentes.

Mon chien a peur de l’eau 

Vacances au bord de l’eau

Éduquer un chien ne consiste pas uniquement à lui apprendre les ordres d’obéissance de base. L’éducation canine passe également par l’apprentissage d’activités classiques, telles que la natation. Malheureusement, tous les chiens n’aiment pas forcément nager. Certains en ont même peur. C’est le cas pour votre chien ? Mouss vous conseille de vous jeter à l’eau : oui, littéralement.

  • Rendez-vous près d’un point d’eau. 
  • Munissez-vous des jouets préférés de votre compagnon et de friandises. 
  • Veillez bien à l'attacher avec une laisse. Mais attention, elle doit être reliée à un harnais et non un collier. Le mieux est d’avoir un harnais avec des poignées pour le soutenir lorsqu’il vient à perdre pied. 
  • Commencez par jouer avec lui au bord de l’eau. Passez à l’étape suivante uniquement s’il est à l’aise jusqu’ici. 
  • Entrez dans l’eau de manière progressive. Toujours en jouant avec lui, jusqu’à ce qu’il mette les 4 pattes dans l’eau. 

Cette étape est très importante. Ne le poussez pas trop : si vous le sentez angoissé, arrêtez l’exercice pour reprendre plus tard. Le but est de lui donner confiance dans l’eau. Vous apprendrez à nager à votre chien plus tard.

Toilettage difficile 

Des chiens ne supportent tout simplement pas d’être lavés. Autant dire que la salle de bain est leur plus grand cauchemar. Très fréquente chez nos chiens, cette peur d’être lavé doit être adressée dès son plus jeune âge. 

Habituez le chiot à prendre des bains. Bien sûr, faites en sorte à ce que l’expérience soit positive. Trop tard pour cette étape ? Pas de panique, le renforcement positif reste possible chez le chien adulte.

Commencez par lui donner une nouvelle image de la salle de bain. Rendez ce lieu accueillant avec des jouets. Notre conseil ? Ne l’invitez pas à s’y rendre uniquement pour le bain. Pendant plusieurs jours, donnez-lui l’ordre de se rendre dans la pièce et félicitez-le à chaque bonne action. Il doit rester dans la pièce sans angoisser.

Une fois cette étape accomplie avec fluidité, votre chien craintif devra faire face au bruit de l’eau qui coule. Puis, progressivement, poursuivez en l’invitant à se rendre dans la baignoire (sans eau). Comme toujours, le maître-mot reste la « récompense ». Ainsi de suite jusqu’à diriger le jet d’eau vers lui. 

Si votre chien ne se laisse pas manipuler malgré toutes ces précautions, Mouss vous conseille de faire appel à un éducateur canin spécialisé en troubles de comportement.

Mon chien a peur des objets qui ne lui sont pas familiers

C’est très étrange, mais des chiens angoissent à la vue d’une nouvelle gamelle ou d’une guitare. Les déclencheurs visuels inondent nos maisons. L’unique solution est d’associer l’objet de sa peur à un sentiment positif. 

Vous pouvez le récompenser avec une friandise à chaque fois qu’il se rapproche de l’objet. N’hésitez pas à intégrer l’objet en question dans vos séances de jeu. 

Mon chien a peur de moi

Mouss comprend que cette phrase soit difficile à prononcer. C’est le cauchemar de tous les maîtres de chien. Si vous êtes un adepte de l’éducation positive, vous vous demandez sûrement pourquoi cela vous arrive. 2 raisons peuvent expliquer cette peur :

  • Traumatisme : votre chien vient d’un refuge ou d’une animalerie ? Il a peut-être eu des expériences négatives avec les humains et leur accorde peu sa confiance.
  • Syndrome de l’éponge émotionnelle : votre chien absorbe les émotions ambiantes. S’il ressent simplement de l’angoisse, du stress ou de la panique de votre part, il peut être influencé par votre état psychologique.

Dans tous les cas, écartez les probabilités de problèmes de santé. Puis, si le problème persiste, engagez au plus vite un comportementaliste canin.

Mon chien a peur des bruits 

Votre chien a-t-il peur du bruit de votre rasoir électrique ou de votre harmonica ? Sachez que de nombreux chiens redoutent les bruits non familiers. Rien de mieux que l’habitude pour venir à bout de ce problème ! Et bien sûr, une bonne dose de patience. 

Activez régulièrement le rasoir ou l’objet de sa peur au moment des repas, dans une pièce voisine. Très vite, cela deviendra un bruit de fond qu’il finira par tolérer. Puis, avec le temps, réduisez la distance jusqu’à vous positionner près de lui.

Mon chien a peur de l’aspirateur 

Un autre classique canin ! Les aspirateurs et nos chiens, c’est loin d’être une histoire d’amour. Nos conseils ? 

  • Invitez-le à se rapprocher de l’appareil éteint à l’aide de récompenses placées à 1 m de la machine. 
  • Réduisez la distance en fonction du comportement de votre compagnon. 
  • S’il arrive à se placer à côté de l’aspirateur, passez à l’étape suivante. 
  • Jouez avec lui dans une pièce où se trouve l’objet de sa peur.
  • Continuez ce manège en déplaçant l’aspirateur dans différents coins de votre domicile.
  • Une fois bien à l’aise, entraînez-vous avec l’appareil allumé. Le mieux est d’opérer à deux. Ainsi, pendant qu’une personne nettoie, l’autre s’amuse avec le chien. 

Cet exercice requiert plusieurs semaines de patience et de la rigueur. Mais c’est possible de vaincre la peur de l’aspirateur chez le chien.

Mon chien a peur des promenades

Votre chien a peur de sortir dehors ? S’il est en bonne santé, cette situation peut vous dérouter. Un chien en proie au stress supporte mal l’inconnu. L’idée de vagabonder à l’extérieur de sa zone de confort l’effraie. 

Demandez-vous déjà s’il y a des environnements qui attisent plus l’inconfort que d’autres. Est-il calme en ville ? En voiture ? A 200 m de chez vous ? Identifiez le moment où l’angoisse l’envahit. Adaptez ensuite votre solution à son cas spécifique.

Il arrive que sortir en meute rassure certains chiens. Ainsi, s’il est sociable, pensez à organiser des balades avec d’autres propriétaires de chien. 

Mon chien a peur des autres chiens

Votre chien a beau être sociable, ce n’est pas le cas de tous les chiens. S’il lui est arrivé des expériences négatives avec ses congénères, la cohabitation risque désormais d’être moins fluide. La désensibilisation et le déconditionnement restent les meilleures options.

  • Analysez son niveau de peur : à partir de quelle distance avec d’autres chiens, les symptômes de peur se manifestent-ils ? 200 m ? 100 m ? 5 m ? C’est la meilleure manière d’identifier les limites de votre chien.
  • Organisez des rencontres contrôlées : présentez des compagnons plus expérimentés et très bien socialisés à votre chien. Le mieux serait de vous rendre dans une école canine pour être encadré par des professionnels. 
  • Utilisez des friandises lors des promenades : chaque fois que vous croisez un autre chien durant vos sorties, donnez-lui sa gourmandise préférée. Inutile de s’approcher de l’autre animal de compagnie. Laissez-lui le temps de développer une nouvelle image de ses congénères.

Mon chien a peur de monter en voiture

Tremblement, aboiement ou fuite sont les symptômes d’un chien peureux en voiture. Il refuse tout simplement de monter dans votre véhicule. Attitude tout à fait normale s’il n’y a pas été habitué.

De nombreuses raisons peuvent expliquer cette peur :

  • Vous l’emmenez en voiture uniquement pour consulter le vétérinaire.
  • Il vomit souvent durant les trajets.
  • Il a vécu une expérience traumatisante (ex. accident). 
  • Votre chien n’aime pas le bruit du moteur.
  • Il ne supporte pas la vitesse et la sensation de ne pas être en contrôle.

Pour ce qui est des bruits, rendez-vous sur le chapitre dédié à peur du bruit ! Quant aux vomissements en voiture, Mouss recommande de ne pas lui donner à manger avant le trajet. 

Ceci étant dit, il est temps d’épicer les sorties en voiture avec votre chien.

Premier conseil : écourtez le trajet à quelques minutes, avec une récompense à l’arrivée (Ex. nouveau lieu de promenade ou jouets). Les sorties ne doivent pas se cantonner au cabinet du vétérinaire. 

Deuxième conseil : réservez-lui une place à part. Cage ou panier de transport, offrez-lui un refuge durant vos sorties. Pour découvrir d’autres conseils sur les balades en quatre roues, découvrez nos conseils sur la sécurisation du chien en voiture.

Maintenant que vous savez tout sur la peur ou l'anxiété chez le chien, découvrez nos nombreux articles sur les différents comportement chez les chiens !

Exprimez-vous

Alors, quelle est la peur de votre chien ? Et comment faites-vous pour le soulager ? Dites-nous tout dans les commentaires !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire