Berger australien court adobestock 95168118

L’alimentation des chiens sportifs

Le 27/10/2022 0

Dans Alimentation

Saviez-vous que l’alimentation du chien sportif diffère de ses camarades à quatre pattes ? Que ce soit pour le travail, le loisir ou la compétition, nos amis canins abonnés aux efforts intenses requièrent une nutrition spécifique. Mais comment bien les nourrir ? Quelles croquettes choisir ? Et quelles sont les erreurs à éviter ? Mouss vous dit tout !

Alimentation pour chien sportif : en quoi est-ce différent ? 

Sachez qu’on ne nourrit pas de la même manière un Carlin et un Husky pratiquant le traîneau. En effet, les chiens sportifs sont des athlètes à part entière, et nécessitent des aliments adaptés à leurs besoins énergétiques. Sans cela, leurs performances risquent d’en pâtir. Il est donc déconseillé de nourrir votre chien sportif n’importe comment. L’idéal serait de demander l’avis d’un vétérinaire ou d’un nutritionniste canin. Un professionnel sera à même de vous recommander les bonnes pratiques à adopter pour son alimentation.  

Qu’est-ce qu’un chien sportif ?

Cette question mérite toute notre attention. Il faut dire que l’expression peut prêter à confusion. En effet, ce n’est pas parce que votre compagnon se promène tous les jours, à allure rapide, qu’il est sportif. De même, les séances de jogging occasionnelles ne font pas de votre chien un athlète de haut niveau. En réalité, un véritable chien sportif effectue des exercices intenses et répétés, plusieurs fois par semaine, voire quotidiennement. 

Une définition qui englobe les chiens de traîneau, les chiens policiers, les chiens de berger… Bref, tous les chiens de travail ! On peut également y trouver nos amis habitués aux sports canins tels que le canicross ou l’agility

Comment bien nourrir un chien sportif ?

Comme mentionné plus tôt, afin de ne pas commettre d’erreur, le mieux est de demander conseil à un expert canin. Toutefois, pour vous faciliter la tâche, Mouss regroupe ici 3 conseils à adopter pour bien choisir l’alimentation du chien sportif.

Déterminer ses besoins énergétiques 

Cette étape essentielle ne peut être négligée. Il faudra alors prendre en compte plusieurs facteurs dans votre analyse : la durée des efforts, les conditions d’entraînement, l’environnement, ainsi que la condition physique de votre chien. Tout cela peut vite dérouter les novices… Voilà pourquoi Mouss vous propose des calculs simples pour déterminer le besoin énergétique quotidien de votre chien.

Choisir l’alimentation pour chien sportif adapté à son profil 

Le plus simple est d’opter pour des croquettes. En effet, certaines marques commercialisent des gammes propres à la race, voire au type d’activité effectué. Vous pourrez ainsi trouver, sur le marché, des croquettes pour chien de chasse ou pour chien pratiquant des sports de neige. Il faut dire que l’effort fourni n’est pas toujours le même. 

Certains entraînements demandent plus d’endurance que d'autres (course de cani-VTT Vs. Ring). Dans tous les cas, veillez à choisir des croquettes à forte teneur en protéines !

Bien sûr, les croquettes ne sont pas la seule alternative. Vous pouvez également vous tourner vers le BARF ou la ration ménagère. En revanche, l’avis d’un spécialiste est vivement encouragé !   

Favoriser une transition alimentaire douce

Enfin, avant de changer l’alimentation de votre chien sportif, il faudra respecter sa flore intestinale. Ainsi, une période de transition est recommandée durant quelques jours (7 à 20 jours). En effet, un changement brutal de ses habitudes alimentaires risque de causer quelques dégâts (Ex. diarrhée, flatulences).  

Nourrir son chien sportif : quelles erreurs éviter ?

Une autre question à ne pas négliger ! En effet, des gestes sont à bannir pour le bien-être de votre chien.

  • Le nourrir avant un effort physique : évitez de donner ses repas à votre chien 2 ou 3h avant une activité sportive. Cela favoriserait une torsion de l’estomac. De même, on alimente pas son ami canin après une longue séance de sport. Attendez une heure avant de lui donner quoi que ce soit. Enfin, Mouss vous conseille d’étaler et de bien fractionner les repas dans la journée (2 à 3 fois par jour). 
  • Ne pas l’hydrater suffisamment : mal hydraté, votre chien sportif peut développer des problèmes vasculaires, articulaires ou cérébraux. Pour limiter les risques de blessure, assurez-vous de toujours laisser une gamelle d’eau fraîche à sa disposition. Attention toutefois à ne pas le faire boire abondamment durant les efforts physiques… Cela pourrait également causer une dilatation de l’estomac.
  • Lui donner de la nourriture en excès : il est vrai que le chien sportif dépense énormément d’énergie. Mais ce n’est pas une raison pour abuser des quantités. Respectez ses besoins énergétiques réels. 

Vous avez désormais les bonnes bases pour bien choisir l’alimentation du chien sportif ! Cet article vous a donné envie d’essayer une activité avec votre chien ? Découvrez notre dossier spécial sur les sports canins, ainsi que toutes les informations sur les besoins alimentaires spécifiques chez les chiens.

Les commentaires sont clôturés