Inscription   Photos   Livres   Carnet   Mutuelles 

Husky siberien langue adobestock 100800827 2

Pourquoi un chien fugue et quelles sont les solutions ?

Le 04/08/2022 0

Dans Education

S’il y a un point que redoutent tous maîtres de chiens, c’est bien la fugue. L’idée de savoir son chien perdu dans la nature a de quoi effrayer. On s’imagine tout de suite le pire. Est-il blessé ? A-t-il été volé ? Vais-je pouvoir le retrouver ? Des questions que se pose le propriétaire d’un chien fugueur. Heureusement, des solutions existent pour empêcher votre ami canin de fuguer. Plongez dans cet article pour les découvrir !

Présentation du chien fugueur

Cette définition comprend tous nos compagnons canins qui profitent de nos absences ou d’un moment d’inattention pour s’échapper du domicile. À vrai dire, il existe deux types de chiens fugueurs :

  • Celui qui revient à la maison après sa petite escapade
  • Celui qui doit être retrouvé

Les deux cas de figure traduisent un trouble comportemental à identifier en urgence, pour le bien de votre chien. En effet, même si le premier profil rentre de lui-même à la maison, cela n’écarte pas les incidents (Ex. : vol du chien, accident de la route, bagarre avec d’autres chiens). 

Chaque disparition apporte son lot de risques et d'inquiétudes chez le maître. Attention, ne confondez pas fugue et manque de rappel. Un chien qui ne revient pas lorsque vous l’appelez n’est pas nécessaire un chien fugueur. En revanche, cela suppose des lacunes dans son éducation de base. Dans ce cas précis, Mouss vous conseille de revoir les ordres d’obéissance. 

Les raisons qui poussent un chien à fuguer

Avant de corriger ce comportement indésirable et dangereux, cherchez déjà à en comprendre la cause. En effet, les motifs d’une fugue sont multiples. 

L’ennui et le manque d’activité physique

Vous négligez les sorties quotidiennes ? L’idée de le promener ne vous emballe pas ? Pas étonnant que le chien cherche à s’enfuir. Le meilleur ingrédient pour créer un chien fugueur reste l'ennui. Si vous ne lui consacrez pas assez de temps, votre boule de poils cherchera à trouver de la compagnie ailleurs.

Ainsi, son environnement devient source de lassitude et d’insatisfaction. Résultat : l’extérieur lui paraît plus excitant. La vue d’autres chiens ou de vos voisins lui donne alors l’envie de s’échapper. C’est d’autant plus vrai pour le chien qui reste enfermé chez lui toute la journée. 

Les périodes de chaleur

Très critiques pour les chiens, ces périodes marquent aussi les débuts des épisodes de fugue. En effet, le chien mâle non castré cherchera à fuguer pour rejoindre une femelle en chaleur. Même chose pour la chienne non stérilisée. L’attrait du sexe opposé étant tellement fort, nos animaux de compagnie sont prêts à braver tous les dangers pour satisfaire leur besoin. 

La peur

Comme nous, les chiens ont des phobies. Ainsi, en cas de peur soudaine, votre chien peut fuguer. Des bruits de pétard ? Des feux d’artifice ? Un coup de tonnerre ? Un élément peut déclencher son angoisse et le pousser à fuir au plus vite se réfugier ailleurs que chez vous. 

Et malheureusement, beaucoup d’entre eux peinent à retrouver le chemin de la maison. Ce phénomène s’observe souvent durant les fêtes de fin d’année, 14 juillet, etc.

La faim

Une autre raison qui explique la fugue. En effet, un chien non rassasié et mal nourri partira en quête de suppléments ailleurs, quitte à partir de chez lui. Ce facteur n’est pas à négliger. Si vous jugez son poids problématique, rendez-vous chez un vétérinaire pour écarter tout problème de santé et pour adapter ses rations.

L’hyperactivité

Certains chiens requièrent plus de dépense physique que les autres. Infatigables, ils veulent constamment être stimulés. Ils éprouvent alors beaucoup de difficulté à se contrôler. Ainsi, l’appel de l’extérieur devient trop fort et ils finissent par fuguer. Ici, l’appel à un spécialiste canin est vivement recommandé. Il saura vous guider vers la méthode adéquate. 

L’envie de chasser

Cela concerne surtout les chiens à l’instinct de prédation prononcé. Les chiens de chasse, par exemple, cherchent souvent à fuguer pour poursuivre une proie : un oiseau, un chat ou un écureuil en dehors de votre domicile. Si l’éducation canine n’a pas été renforcée, la fugue devient inévitable

La vieillesse chez le chien

Malheureusement, nos compagnons canins développent des troubles comportementaux en prenant de l’âge. La désorientation en fait partie. Ainsi, dans le cas d’un domicile mal clôturé, la fugue ne peut être écartée. Et oubliant ses repères, il peine à retrouver son chemin.

Les solutions anti-fugue pour chien

Soyons clair : identifier les causes d’une fugue ne suffit pas toujours à l’arrêter. Pour résoudre le problème, optez pour des solutions adaptées à chaque cas de figure, et au besoin, aidez-vous de quelques outils. 

Installer une clôture ou un grillage pour le chien fugueur

Vous avez un jardin ? Mouss vous recommande d’installer une clôture solide pour empêcher votre chien de fuguer. Assurez-vous qu’elle soit assez haute et profonde : nos chiens regorgent d’imagination lorsqu’il s’agit de s’échapper.

Si cette solution ne résout pas le problème en profondeur, elle a le mérite de limiter les risques d’accident en contrôlant la situation. Sur le marché, de nombreux modèles existent.

Miser sur des accessoires anti-fugue

En plus d’une clôture, des outils anti-fugue existent pour apaiser l’esprit du maître d’un chien fugueur.

  • Le collier anti-fugue pour chien : cette solution est à envisager en dernier recours. Ce type de collier électronique envoie une stimulation désagréable chaque fois que le chien sort d’un périmètre prédéfini. 
  • La puce géolocalisable : attachée au collier de votre chien, cette option permet de localiser et retrouver facilement votre chien en cas de fugue. Souvent associée à une application mobile, elle facilite le suivi des déplacements de votre compagnon poilu. Exemples de modèles ici.

Attention, la puce géolocalisable n’a rien à voir avec la puce électronique du chien. Cette dernière n’a qu’un rôle d'identification, et non de géolocalisation.

Consacrer du temps à son compagnon

D’une manière générale, le chien fugueur abandonne l’idée de fuir lorsque tous ses besoins sont satisfaits à la maison. Ainsi, commencez par lui accorder plus de temps. Mouss vous conseille de le promener plus souvent : les balades permettent à votre chien d’évacuer son trop-plein d’énergie.

Bien sûr, selon la race du chien, les promenades peuvent être insuffisantes. Dans ce cas, n’hésitez pas à pratiquer un sport canin. Agility, Canicross ou Cani-skate, les options ne manquent pas.

L’autre conseil de Mouss : retravaillez l’éducation canine. Que ce soit l’apprentissage du rappel ou des autres commandes de base (ex. Pas bouger), renforcer l’obéissance apporte un réel changement.  De même, apprenez à comprendre votre chien. Si votre chien fugue à cause de la faim ou par peur, faîtes en sorte de répondre au besoin en question.

Enfin, n’oubliez pas que la fugue n’est que le symptôme d’un mal plus profond. Si vous n’arrivez toujours pas à en identifier la cause, ou si la situation vous dépasse, contactez un éducateur ou un comportementaliste canin. De plus, il existe désormais des thérapies comportementales pour les chiens fugueurs. Les résultats s’avèrent très prometteurs.

Fugue chez le chien : les erreurs à éviter

Terminons ce dossier sur le chien fugueur avec les gestes à bannir.

  • Lui crier dessus : votre chien revient à la maison : ne le grondez surtout pas ! Mouss comprend votre colère et votre frustration. Mais accueillir votre compagnon à quatre pattes avec des cris a peu de chance de régler le problème. Le bon réflexe à avoir : le féliciter et le récompenser avec une bonne friandise !
  • Enfermer son chien dans une cage ou l’attacher toute la journée : par peur d’une fugue, certains maîtres préfèrent limiter les déplacements de leur chien à un petit espace.

Dans le cas contraire, vous participez à exacerber le comportement. Mouss le dit souvent : la punition apporte moins de bénéfice que le renforcement positif !

Voilà, vous savez tout sur la fugue chez le chien ! Sinon, dites-nous tout : votre chien a-t-il déjà fugué ? Quelle a été votre réaction ? Mouss vous attend dans les commentaires !

Continuez à vous renseigner sur les différentes manières d'aborder les comportements génants de nos boules de poils.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire