Mon compte
 Newsletter   Photos   Vidéos   Livres   Mutuelles   Annuaire 

Bouledogue anglais skateboard adobestock 81227835

Informations sur le cani-skate ou le skate-jöering !

Le 08/10/2021 0

Dans Jeux & Jouets

Envie d’essayer un nouveau sport avec son chien ? Vous avez l’habitude de skater ? Découvrez ledog skating ! Peu connu en France, ce sport de traction se décline sous plusieurs noms : cani-skate, cani-board ou encore skate-jöering, vous n’avez pas fini d’en entendre parler ! Mais attention, faire du skateboard avec son chien implique de suivre quelques précautions. Mouss vous donne tous ses conseils pour commencer cette activité en toute sécurité !

Qu’est-ce que le dog-skating ?

Ce sport canin nous vient des États-Unis et se pratique à deux : vous et votre compagnon poilu. Bien installé sur votre skate-board, vous vous faites tracter par votre chien. 

Comparé à d’autres activités de traction, telles que le canicross ou la cani-rando, le skate-jöering demande plus d’effort à votre boule de poils. Le rythme y est plus rapide et intense, mais sans que vous soyez à la traîne ! Mouss en profite pour placer un petit rappel : sport de traction ne veut pas dire que votre chien fait tout le travail tout seul. Vous devez l’aider en cas d’obstacle. 

L’avantage de ce sport de traction ? Il ne s’adresse pas uniquement aux mushers ! Que vous soyez un conducteur de traîneau souhaitant entraîner ses chiens polaires durant l’été, ou un simple amateur de sport canin, le dog-skating s’ouvre à tout le monde.

Quels chiens peuvent faire du cani-skate ?

Tous les toutous (ou presque) y ont leur place ! Bien sûr, les chiens de traîneau auront plus de facilité : leur instinct les conditionne à tirer. Husky, Malamute d’Alaska ou encore Samoyède arrivent ainsi en tête de liste. Mais ne vous attardez pas sur ce point. Contrairement au mushing, le cani-skate accueille toutes les races de chien en capacité de tracter leur maître. 

Aux États-Unis, des races de taille moyenne comme le Border Collie et le Berger australien démontrent d’ailleurs, depuis de nombreuses années maintenant, leur efficacité dans ce sport canin. Notre conseil ? Demandez l’avis de votre vétérinaire avant de faire du skateboard avec votre chien. S’il vous donne le feu vert, passez à l’étape suivante !

Quels équipements choisir pour le dog-skating ?

Comme pour les autres sports de traction, faire du skateboard avec son chien implique de bien s’équiper. Il vous faudra ainsi : 

  • Un harnais de traction : indispensable pour éviter de blesser votre toutou, ce harnais permet de répartir la pression de manière optimale, sur tout son corps. 
  • Un baudrier avec une ligne de trait (leash de traction) : cette laisse élastique (ex. juste ici) s’attache au harnais et vous relie à votre compagnon à quatre pattes. Il est possible de l’associer à un baudrier (comme présenté sur cette page) placé à votre taille. Une option envisageable si vous avez un chien obéissant, peu réactif aux stimuli extérieurs. Dans le cas contraire, et pour éviter des accidents, préférez avoir la laisse à la main. Ainsi, en cas de danger, vous allez pouvoir vite la lâcher.
  • Un skateboard : l’élément principal pour faire du skatejöering ! Retrouvez différents modèles de skateboard juste ici.
  • Des protections pour le maître : n’oubliez pas le casque (ex. sur cette page) et les protections pour vos genoux (voir modèles ici) , vos coudes (comme ceux juste ici) et vos mains (voir types de protection sur ce lien). 

Comment faire du skateboard avec son chien ?

Avant de sauter le pas, il convient de maîtriser soi-même le skateboard. Pour la sécurité de votre chien et la vôtre, vous devez apprendre à gérer la vitesse, sauter de votre skate en pleine course, stopper votre boule de poils et éviter les obstacles. Ce n’est qu’une fois ces points assurés que vous pourrez poursuivre les entraînements avec votre toutou.

Apprenez-lui les ordres de direction

Pendant quelques semaines, enseignez-lui les commandes directionnelles : « Avance », « Gauche », « Droite », « Stop », ou « Doucement ». Le mieux est de travailler ces ordres lors des sorties, ou en testant un autre sport de traction moins technique (canicross ou cani-rando). C’est également un bon moyen de le familiariser avec ses équipements de dog-skating (ex. : harnais, ligne de trait). N’hésitez pas à l’encourager à chaque fois qu’il effectue une action correctement.

Introduisez la planche de skateboard

Une fois habitué à tirer et à suivre vos ordres, vous pouvez commencer les exercices sur le skateboard. Bien sûr, votre chien doit avoir terminé sa croissance. Faites de courtes séances dans la journée afin de ne pas le décourager. Mouss vous conseille de vous entraîner dans les endroits calmes, avec peu de passage. Ainsi, votre toutou pourra mieux se concentrer sur vous. 

Il se peut que votre toutou prenne peur en entendant le bruit des roues sur le sol. Pour le motiver, demandez à un ami de se placer à quelques mètres devant vous. À l’aide d’une friandise, il poussera votre compagnon à avancer. 

Voilà, vous êtes prêts à faire du skateboard avec votre chien ! Pour une meilleure fluidité, entraînez-vous pendant 2 à 3 semaines avant de tester le dog-skating sur un terrain plus challengeant. 

Cani-board : quelles sont les précautions ? 

Vous l’aurez compris, un minimum de préparation est à prévoir avant de faire du cani-skate avec son chien. Pour votre sécurité, Mouss vous conseille de suivre quelques règles.

  • Bien échauffer votre toutou : ouvrez les séances de skate-jöering avec une session d’échauffement. Jouez un peu avec lui et courez à ses côtés pour réveiller ses muscles.
  • Protéger ses coussinets : évitez les chemins cahoteux et le bitume en période de forte chaleur. Nos compagnons ne sont pas invincibles. Pour une meilleure protection, optez pour les pommades pour coussinets en prévention, comme celles sur cette page.  
  • Respecter son rythme : en fonction de l’âge, de la race ou du mode de vie, les aptitudes varient d’un chien à l’autre. Assurez-vous d’être à l’écoute de ses capacités, et ne lui en demandez pas trop. Si vous le sentez se fatiguer durant la course, prenez une bonne pause. N’oubliez pas également de ramener une gamelle pliable pour l’hydrater en cours de route. 
  • Ne pas le sortir lorsqu’il fait trop chaud : pensez à votre petit camarade qui vous tracte en pleine chaleur. L’humidité, l’effort intense et le soleil qui tape risquent fort de dégrader sa santé.

Où pratiquer le skate-jöering avec son chien ?

En France, il n’existe aucune réglementation particulière sur la circulation des skate-boards. Le mieux est de se rendre sur les pistes cyclables et les quais de promenades. Mais bien sûr, avant de vous rendre dans un espace public, assurez-vous qu’ils soient autorisées aux chiens.

Avez-vous des adresses à nous conseiller ? Des remarques à ajouter ?  Mouss vous retrouve dans les commentaires !

Retrouvez nos autres articles sur les différents sports canin.

 

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.
Vous devez être connecté pour poster un commentaire