Informations sur les chiens qui boitent !

Comprendre un symptôme plus ou moins grave : la boiterie du chien, raisons et traitements !

Chien qui se fait masser la patte

Aïe ! Quand un chien se met à boiter, c’est parce qu’il a mal quelque part. Là où ça se complique, c’est pour comprendre où il a mal exactement. En effet, la douleur qui entraîne la boiterie peut aussi bien se trouver dans les coussinets que dans le dos ! Alors autant vous dire qu’il faut ouvrir l’oeil et observer votre toutou, car il aura peut-être du mal à vous le dire lui-même !

 
 

Pourquoi les chiens boitent ?

Il y a de nombreuses raisons expliquant pourquoi un chien peut se mettre à boiter. Il faut distinguer la boiterie subite et la boiterie progressive. Lorsque vous remarquez que la démarche de votre chien n’est pas tout à fait normale, il faut tout d’abord se concentrer pour se rappeler si c’est quelque chose de nouveau ou pas.

  • Accident, blessure musculaire ou osseuse. Elle peut survenir après une mauvaise chute, un choc, un exercice trop intense, un faux mouvement sur un muscle froid. Dans ces cas-là, il peut y avoir une forte douleur provoquée par une fracture, un déchirement musculaire, un claquage, une élongation musculaire, une tendinite, une luxation de la rotule ou de l’épaule, une entorse ou une rupture des ligaments croisés du genou. A l’exception de la tendinite, qui peut apparaître progressivement, on parle de douleurs aiguës et subites.
  • Plaie cutanée : ampoule, coupure, gerçure, irritation, piqûre, griffe infectée, etc. Marcher pieds nus a ses inconvénients. Surtout quand on est sportif, curieux et intrépide ! En été, les épillets, échardes et autres graines crochues se transforment en armes de guerre pour les toutous. En hiver, c’est le gel qui peut blesser les coussinets.
  • Pendant la croissance du chien, plusieurs troubles des articulations peuvent se développer. La dysplasie de la hanche, par exemple, paralyse peu à peu les pattes arrières. L’embonpoint en est parfois l’élément déclencheur. Mais il existe d’autres maladie, comme l’ostéodystrophie hypertrophique, qui est une maladie inflammatoire qui se résorbe souvent seule, mais peut laisser des séquelles irréversibles si elle n’est pas traitée. La panostéite est aussi une inflammation des articulations propre à la croissance (elle se manifeste chez les chiens entre 5 mois et 2 ans). Elle se résorbe seule, mais il vaut mieux consulter pour ne pas la confondre avec d’autres maladies plus graves. L'ostéochondrite disséquante par exemple est très grave. Ses symptômes sont presque les mêmes, mais sans traitement, les muscles s’atrophient et les cartilages se détachent.
  • Certaines maladies attaquent l’ensemble de l’organisme et entraînent une boiterie. C’est le cas de l’arthrose, qui atteint les chiens âgés ou aux articulations sensibles. Comme il perd toute envie de bouger à cause de la douleur, cette maladie déclenche un cercle vicieux si on n’agit pas. Des infections comme la maladie de Lyme ou la Leishmaniose, provoquées par des piqûres de tique entraînent dans certains cas des douleurs articulaires vraiment pénibles pour le chien. Mais il ne faut pas oublier les tumeurs osseuses, qui rendent la marche plus difficile.  

Comment examiner un chien qui boite ?

On recommande toujours de prendre des précautions pour examiner un chien qui souffre. En effet, chacun exprime la douleur à sa façon. Certains chiens vont lécher leur maître, d’autres vont pleurer, japper, aboyer, d’autres restent silencieux et enfin, certains grognent et mordent si la douleur est trop forte. Pour éviter que l’examen se transforme en drame, il faut procéder avec une grande douceur, et être très attentif à toute manifestation de douleur de la part du chien. En cas de doute, un harnais en tissu permet d’ausculter le chien sans craindre la morsure.

Dans un premier temps, observez-le. Mettez-vous à distance et demandez-lui de venir vers vous en regardant comment il se lève et comment il répartit son poids. Est-ce qu’il évite de poser une patte ? Est-ce qu’il utilise toutes ses pattes, mais l’une d’entre elles plie ou reste raide ? Il n’est pas toujours facile de déterminer quelle patte est touchée.

Ensuite, pour examiner le chien, demandez-lui de s’allonger. Chaque patte en commençant par les coussinets. Si rien d’anormal n’attire votre attention, continuez vers la première articulation. Palpez très délicatement en cherchant un gonflement, une plaie ou une zone plus chaude. Testez le mouvement naturel de l’articulation du coude ou du genou et de l’épaule ou de la hanche. Surtout, ne forcez pas !

Que faire pour un chien qui boite ?

Le plus souvent, le chien boite parce qu’il a juste un peu forcé pendant une promenade. Dans ce cas-là, un repos complet de 48h suffit à résorber la douleur. Ni saut, ni course, ni escaliers, seulement un peu de marche pour faire ses besoins. Il faut que le chien soit confortablement installé. Son panier ou un tapis particulièrement épais feront l’affaire.

Une source de chaleur supplémentaire, comme une couverture ou une bouillotte permettent d’alléger momentanément la douleur.

Si d’autres symptômes accompagnent la boiterie, ou si vous remarquez un gonflement ou une facture, il faut se rendre chez le vétérinaire sans perdre un instant. Idem si au bout de 48h de repos le chien continue à boiter.

Les symptômes de votre chien vous alertent mais vous ne savez pas toujours comment réagir ? Alors continuez ici votre lecture pour en savoir plus !

Exprimez-vous !

Une question ? Une remarque ? Des informations à ajouter ? N'hésitez pas à commenter l'article pour aller plus loin... Moi et mes potes seront ravis de vous répondre Sourire

 

Les différents symptômes chez les chiens

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire