Informations sur la maladie de Lyme chez le chien !

Faut-il craindre la maladie de Lyme ou borréliose pour votre chien ?

Croquit avec 2 humains 1 chien et 1 tique

 

La tique n’est pas vraiment notre amie. Toujours embusquée dans les coins les plus sympas, elle hante prairies et forêts ! Elle véhicule plein de bactéries potentiellement dangereuses, dont la Borrelia Burgdorferi, responsable de la maladie de Lyme, borréliose pour les intimes. Qu’arrive-t-il aux chiens atteints de cette maladie et que pouvez-vous faire ? Super Mouss va tout vous dire !

 
 

Symptômes de la borréliose ou maladie de Lyme chez le chien

Comme bien souvent avec les infections transmises par les tiques, les symptômes sont généralistes, d’une intensité variable selon les chiens et difficiles à diagnostiquer. Certains chiens infectés expulsent la maladie sans qu’aucun symptôme ne se soit déclaré, d’autres en guérissent sans traitement après quelques mois.

Il y a deux phases connues par lesquelles se manifeste la maladie de Lyme :

  • la phase aiguë : elle se manifeste entre 2 et 7 mois en moyenne après la morsure. Fièvres, manque d’appétit, apathie, vomissements peuvent survenir. Il arrive qu’une crise d’arthrite ou de polyarthrite brutale rende les mouvements du chien douloureux sur une ou plusieurs pattes. Les ganglions peuvent grossir significativement.
  • la phase chronique : il est difficile de prévoir quels organes elle va endommager. Le chien peut être atteint de myopathie, de troubles nerveux, de problèmes cardiaques ou rénaux, de douleurs articulaires, etc.

Comment s’attrape la maladie de Lyme

Sans surprise, on connaît la coupable, c’est cet acarien assoiffé de sang qui guette sa proie du haut des arbres ou dans les herbes folles : la tique ! En France, le domaine des tiques s’étend. Très présente dans le nord et l’est, on la trouve maintenant en plus petit nombre dans presque toutes les régions. Il faut donc toujours rester attentif !

Pour que la maladie soit transmise, il faut que le contact de la morsure se prolonge entre 48 et 72 heures.

La maladie ne se déclare que chez 5 à 10% des chiens infectés. Le plus souvent, ils montrent quelques symptômes de phase aiguë qui disparaissent et la maladie de Lyme ne refait plus surface chez eux. Les chiens qui développent une phase chronique avérée sont rares. Ce n’est pas une raison pour minimiser les risques car les conséquences peuvent être dramatiques !

Risques encourus par l’animal

En effet, dans la plupart des cas, l’organisme du chien vient tout seul à bout de l’infection en quelques mois et il n’est pas nécessaire d’intervenir. Paradoxalement c’est dans cette phase qu’il est le plus utile d’intervenir, alors qu’on ne sait pas encore si les conséquences seront graves !

Lorsqu’un chien se retrouve atteint de la borréliose en phase chronique, la bactérie s’attaque à des organes et peut vraiment les endommager gravement. Même une fois soigné, le chien reste handicapé physique ou mental à vie !

Par ailleurs, il ne faut pas oublier que la borréliose est une maladie zoonose, c’est-à-dire qu’elle peut toucher des individus d’espèces différentes. En d’autres termes, la tique qui infecte votre chien peut tout aussi bien vous infecter vous ou un membre de votre famille ! Quand je vous disais qu’on n’était pas copines avec la tique !!

Traitement curatif et préventif de la maladie de Lyme

Prévention de la borréliose

Comme bien souvent, l’adage “il vaut mieux prévenir que guérir” s’applique ! Et plutôt deux fois qu’une ! Certains chiens sont plus exposés que d’autre : les chiens de chasse ou les bergers. Pour eux, il existe un vaccin qui peut les prémunir contre la bactérie.

Pour les autres, il faut mettre du produit anti-tique à votre chien surtout au printemps et en automne. Et comme ce produit n’est pas efficace à 100%, une bonne séance d’épouillage en rentrant de balade ne fera pas de mal (et votre chien adore qu’on s’occupe de lui !)

Si vous trouvez une tique, il faut la retirer avec une pince spéciale qui permet en un simple mouvement de retirer le rostre (la tête) de la tique sans rien laisser.

Bon à savoir : certaines mutuelles canines remboursent les traitements préventifs contre les parasites !

Traitement de la borréliose

Une fois le chien infecté et les symptômes déclarés, le plus difficile est le diagnostic. Le vétérinaire prend en compte les données épidémiologiques (lieu, nombre de cas, etc). Il faut aussi en moyenne deux sérologie, qui peuvent s’accompagner de ponction articulaire, numération d’anticorps et amplification d’ADN pour en avoir le coeur net ! En phase chronique, c’est l’examen des organes touchés qui s’impose.

Bref, la grosse artillerie !

Une fois le diagnostic établi, on met en place un traitement antibiotique lourd sur une période relativement longue. Un anti-inflammatoire est nécessaire en cas de boiterie.

Attention, plusieurs mois après le traitement, le chien reste porteur de la maladie !

Prix du traitement pour la borréliose

Le plus cher, ce n’est pas le traitement : entre 5 et 10€ la boîte (comptez-en plusieurs), mais les examens nécessaires pour parvenir au diagnostic. Pour les consultations, prises de sang et examens complémentaires, on peut considérer qu’un budget de 300€ à 700€ n’est pas exagéré.

Si vous en avez une, c’est le moment de contacter votre mutuelle pour vous donner un coup de pouce !

Et pour accueillir de pied ferme les autres maladies qui auraient la fâcheuse idée de s’attaquer à VOTRE toutou, n’hésitez pas à cliquer ici, on vous dit tout !

Exprimez-vous !

Une question ? Une remarque ? Des informations à ajouter ? N'hésitez pas à commenter l'article pour aller plus loin... Moi et mes potes seront ravis de vous répondre Sourire

 

Les maladies du chien

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

Guizmo
  • 1. Guizmo | 29/06/2017
bonjour vu j'avais déja perdu ma chienne cause d'un tique donc je traite
guizmo avec des pipette et spray et je surveille souvent si a rien merci d'avoir mis cette article
bise
[center][/center]

Ajouter un commentaire