Le dressage des chiens de chasse rapporteurs !

Comment dresser un chien rapporteur à la chasse, étape par étape !

Chien labrador rapporteur

Très utiles pour leurs maîtres, les chiens de chasse rapporteurs n’ont pas appris leur travail en un jour ! La passion de la chasse n’est pas suffisante, il faut aussi faire preuve de patience, de rigueur dans l’entraînement et de cohérence dans les étapes de dressage. A quel âge commencer ? Comment enseigner les règles de sécurité ? Et pour récupérer des proies non mâchouillées, ça se passe comment ?

 
 

Les prérequis pour dresser un chien au rapport

Le rapport permet de récupérer le gibier proprement et rapidement. L’objectif est donc que le chien soit à l’aise dans un certain nombre d’environnements naturels, notamment les milieux humides, comme les marais ou les bords de lac.

Certaines races sont naturellement plus douées que d’autres au rapport, comme par exemple le Golden Retriever ou l’Epagneul français.

Cependant, quelle que soit la race, tous les chiens doivent apprendre avant de pouvoir pratiquer avec leur maître chasseur. Donc, pour bien commencer, il faut que le chien soit déjà familier avec certaines commandes, comme le “assis”, “couché” et bien entendu, le “stop”.

L’idéal, c’est que le chien ait déjà été débourré, et qu’il soit capable, sur un terrain de chasse, au contact excitant du gibier, de rester concentré sur le son de votre voix ! Plus votre chien est capable de rester concentrer et de garder le contrôle de lui-même, mieux ça vaut pour le maintenir en sécurité.

En effet, il ne faut pas oublier qu’un terrain de chasse peut être dangereux pour un chien qui n’est pas parfaitement obéissant !

L’enseignement des métiers de la chasse à un chien ne doit donc pas commencer trop jeune. Inutile de poursuivre le chiot avec trop d’ordres qu’il ne comprend pas encore : mieux vaut lui apprendre les bases et le socialiser correctement, le reste sera plus facile quand il sera un jeune adulte !

Les commandes “donne” et “rapporte”

Tout d’abord, il est important de travailler pendant 5 à 6 semaines les deux ordres les plus importants pour un chien rapporteur : “donne” et “rapporte”. On conseille, pour obtenir de bons résultats, de travailler par sessions de 10 minutes deux à trois fois par jour, tous les jours. Une longue séance une seule fois par semaine sera moins efficace et éprouvante pour le chien. Le risque qu’il fasse un blocage ou apprenne très lentement est alors élevé.

Pour commencer, on introduit un haltère (pas plus de 500 g comme ceux présentés sur cette page) ou un rondin de bois enveloppé dans un linge dans la gueule du chien à l'arrêt en lui répétant l’ordre : “Rapporte”.

Dans un premier temps, quelques secondes, puis quelques minutes. Si le chien lâche l’objet, il faut immédiatement lui dire “non” et le remettre en place en répétant “Rapporte”, tout en l’encourageant pour qu’il comprenne qu’il n’est pas puni.

Ensuite, et c’est une étape très importante, il ne doit lâcher son fardeau que lorsqu’il vous lui avez dit “Donne”.

L’ordre est correctement enseigné lorsque vous pouvez tenir l’objet avec une tension et qu’il faut prononcer : “Donne” pour que le chien desserre la mâchoire. Bien sûr, à chaque fois que le chien effectue correctement son travail ou mieux que la fois précédente, il est essentiel de le flatter, de le caresser et de lui donner une friandise de temps en temps.

Ensuite, il doit apprendre le même ordre, mais en mouvement. Donc attendez qu’il soit en marche pour lui donner le faux gibier à tenir.

Vous pouvez dès lors poser au sol l’objet, toujours en répétant “Rapporte” pour que le chien le saisisse et vienne vers vous, en vous laissant lui dire “Donne” avant de relâcher ses mâchoires.

Enfin, lorsque ces étapes sont correctement comprises, vous pouvez vous éloigner progressivement du chien et lancer au loin votre pseudo gibier avec la commande “Rapporte” associée.

Introduction du “va”

Il est nécessaire, pour garder le contrôle des allées et venues du chien, qu’il ne se précipite pas directement sur la proie. Pour cela, attendez qu’il soit déjà à l’aise avec l’étape précédente et introduisez le “Va”, pour qu’il se mette en mouvement.

Demandez au chien de se coucher. Lancez votre faux canard en l’air et veillez à ce que le chien regarde bien, mais sans bouger. Lorsque le canard est retombé, laissez passer une ou deux secondes puis dites “Va” pour déclencher le mouvement.

Ce qu’il ne faut pas faire

Comme je vous le disais, il est important de se montrer toujours très patient avec le chien. Par exemple, il n’est pas judicieux de le confronter dès le départ aux coups de fusil. Il risque de prendre peur et vous aurez plus de travail pour franchir les étapes suivantes.

Enfin, il ne faut pas sauter les étapes ou franchir de nouveaux caps avant d’être bien certain que le chien a compris ce que vous attendiez de lui. Certains chiens sont plus doués que d’autres, ne vous impatientez pas !

Si vous êtes curieux de savoir comment dresser les chiens à d’autres missions de chasse, retrouvez les articles de Mouss en cliquant juste ici !

 

Exprimez-vous !

Une question ? Une remarque ? Des informations à ajouter ? N'hésitez pas à commenter l'article pour aller plus loin... Moi et mes potes seront ravis de vous répondre Sourire

 

Le dressage des différents chiens de travail

3 votes. Moyenne 2.33 sur 5.

Ajouter un commentaire