Votre chien ne cesse d'aboyer ? Voyons ensemble les solutions !

Un chien qui aboie, n'est jamais anodin !

Chien aboie

Si je suis une labrador très calme et que j'aboie très rarement, c'est loin d'être le cas de tous les chiens ! Un chien qui aboie peut d'ailleurs vite devenir ennuyant, notamment un chien qui aboie la nuit... ou encore toute la journée ! Alors, si votre toutou vous agresse les tympans toute la journée, il va falloir remédier à ce problème. Voyons ensemble comment faire taire un chien qui aboie.

 
 

Comprendre l'aboiement du chien

Pour commencer, rappelons que l'aboiement du chien est quelque chose de très naturel. Il s'agit avant tout pour nous d'un mode de communication. Néanmoins, si votre chien aboie tout le temps, c'est qu'il y a un problème. En dehors du fait qu'il vous dérange ou agace vos voisins, un aboiement incessant est surtout une manière pour votre chien de montrer que quelque chose ne va pas.

Aboyer peut nous permettre de traduire différents sentiments :

  • La protection du foyer
  • La peur
  • L'ennui
  • La frustration

Vous l'aurez compris, l'aboiement du chien peut vouloir dire tout et n'importe quoi. Il nous arrive même d'aboyer uniquement pour attirer votre attention. Mais comment éviter ce comportement du chien qui vous agace ?

Mon chien aboie tout le temps : que faire ?

La première solution quand un chien aboie, c'est l'éducation ! Eh oui, avant de réfléchir à des outils comme le collier anti aboiement, il est intéressant comprendre pourquoi un chien aboie et de penser à éduquer son chien, de manière à limiter les comportements qui peuvent l'inciter à aboyer.

Pour ce faire, voici quelques astuces à appliquer pour lui apprendre à ne pas aboyer :

Initier le chien aux autres et à des situations quotidiennes 

Les principales causes d'aboiement d'un chien sont la peur et l'instinct de garde. Si votre chien n'a jamais connu que vous dans son territoire (c'est à dire dans votre maison), il aura une tendance naturelle à aboyer au moindre bruit ou à l'arrivée d'un inconnu. Dès son plus jeune âge, pensez donc à inviter des personnes et à le familiariser avec la présence d'autrui. De même, initiez le aux situations quotidiennes (bruit, circulation, foule,...) de manière à ce qu'il ne développe aucune phobie et ne soit pas d'un craintif naturel.

Faire de l'exercice 

un chien peut également aboyer car il s'ennuie férocement ! Si votre animal semble hyperactif, fait des dégâts chez vous ou dans votre jardin, le problème ne vient pas forcément de lui. En effet, si vous négligez les balades quotidiennes ou le sport du chien, cela pourra se retourner contre vous sous forme d'aboiement et d'énervement !

Être à l'origine des jeux et sorties 

Une autre cause d'aboiement est tout simplement une demande d'attention. Si vous vous pliez aux quatre volontés de votre chien au moindre aboiement, vous l'inciterez à aboyer de plus en plus souvent. Quand votre chien aboie, ignorez-le ou isolez le dans une autre pièce. Dès son plus jeune âge, il doit comprendre que c'est vous qui décidez quand le sortir ou quand jouer avec lui. Attention : répondre à un aboiement de chien en hurlant ne fera qu'exciter votre animal, et aura l'effet inverse de celui recherché.

Savoir ignorer son chien : pour éviter que votre chien n'aboie toujours en votre absence, évitez de lui faire la fête quand vous entrez dans la maison ou quand vous la quittez. A votre arrivée, ignorez  votre chien et ne faîtes pas de chaque retour une célébration. Lors d'un départ, ne dites jamais au revoir à votre animal. Cela aura en effet tendance à pousser votre chien à aboyer jusqu'à votre retour.

Apprendre à mon chien à ne pas aboyer

Peur, excitation, solitude ou volonté d’attirer votre attention, lorsque le chien commence à aboyer, il est assez rare qu’il se fatigue le premier. Paradoxalement, pour apprendre à votre chien à ne pas aboyer, il est pertinent de lui enseigner dans un premier temps à aboyer sur commande. Voici comment en étapes:

  1. Quand il commence à aboyer spontanément, profitez-en pour lui dire :”aboie”. Attendez quelques instants et récompensez-le. Recommencer un bon nombre de fois.

  2. De temps en temps, dites-lui “aboie”: s’il se met à aboyer, vous lui donnez la récompense méritée.

  3. Il est temps d’introduire “silence” après “aboie”. Ce qui donne : “aboie” et le chien aboie donc, récompense, puis “silence” et le chien se tait, donc, récompense.

Vous avez dès lors appris à votre chien à cesser d’aboyer, même quand ce n’est pas vous qui avez déclenché les aboiements. N’oubliez pas de continuer à récompenser encore un certain temps l’arrêt des aboiements !

Ce qu’il ne faut pas faire

Pour lui apprendre à arrêter rapidement, comme toujours dans l’éducation, la cohérence sera votre meilleure alliée. Il faut apprendre à votre chien à comprendre “silence”. Il n’est pas forcément très efficace de le lui crier : pour lui c’est un encouragement à continuer, pour vous, c’est une limite dans votre marge de progression sonore. Au contraire, “silence” dit très bas oblige votre chien, qui n’est pas sourd, à se concentrer sur votre voix et vous laisse la possibilité de hausser le ton par la suite.

Ensuite, plusieurs méthodes sont envisageables. Votre chien commence à aboyer, ou mieux encore, vous anticiper que votre chien est sur le point d’aboyer vous dites “silence” puis :

  • vous le frappez : ça défoule mais c’est inutile, violent, injuste (il n’a pas non plus commis un crime !) contre-productif et éventuellement limite au regard de la protection des animaux. On oublie donc.

  • Vous lui proposez une friandise-récompense. S’il s’arrête d’aboyer, il obtient la friandise, s’il continue, vous la lui refusez. Il faudra vous tenir à cette ligne de conduite efficace sur le long terme.

  • vous lancez un objet dans sa direction (un jeu, par exemple, pour ne pas avoir à sacrifier vos chaussettes), vous sifflez, vous lui parlez, bref, vous lui faites perdre le cours de ses pensées. Distrait, le chien oublie la cause de ses aboiements. Pratique, cette technique peut aussi, sur le long terme, entraîner un conditionnement : “si je veux jouer avec toi, il faut que j’aboie un moment pour que tu m’envoies un jouet”.

Si malgré tous mes conseils votre chien ne cesse d'aboyer, lisez cette méthode de dressage sur les aboiements excessifs.

Exprimez-vous !

Une question ? Une remarque ? Des informations à ajouter ? N'hésitez pas à commenter l'article pour aller plus loin... Moi et mes potes seront ravis de vous répondre Sourire

Vous voulez tout connaître en matière d'éducation des chiots ?

4 votes. Moyenne 4.75 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau