Sans race moustique adobestock 163720406

La dirofilariose chez le chien

Le 12/12/2022 0

Dans Santé & Soins

Voici une maladie cardiaque mortelle qu’il convient de prendre au sérieux : la dirofilariose. Causée par un parasite interne, cette affection canine engendre de lourdes conséquences sur la santé de nos chiens. Troubles respiratoires, fatigue, perte d’appétit, syncope, les symptômes sont aussi nombreux qu’effrayants. Alors, comment déceler cette pathologie ? Et comment la soigner ? Mouss vous dit tout sur la maladie du ver du cœur.

Dirofilariose : qu’est-ce que c’est ?

Cette affection canine touche particulièrement les chiens et les chats. Son autre nom, maladie du ver du cœur, donne des indices sur sa particularité. En effet, la dirofilariose est provoquée par une contamination de vers ronds (nématodes) dans le cœur de nos chiens. 

La transmission de ce parasite se fait par la piqûre d’un moustique infecté. Cela va permettre à une larve microfilaire de pénétrer l’organisme de votre chien, et de migrer jusqu’à ses artères pulmonaires. Une fois arrivées à destination, les larves vont s’y installer et devenir des vers adultes. Sans traitement, elles finissent malheureusement par empêcher le bon fonctionnement du cœur. 

À noter que tous les moustiques ne sont pas des vecteurs de la dirofilariose cardio pulmonaire. Les espèces à risque se trouvent généralement dans les zones tropicales, et les régions au climat tempéré. Nous pouvons citer tristement le fameux moustique-tigre, connu pour transmettre le chikungunya aux humains. 

Quelles sont les zones à risque de transmission ?

Certains facteurs environnementaux favorisent la propagation du parasite. Mais pour résumer, garder simplement à l’esprit que les régions appréciées par les moustiques en font partie. En Europe, on retrouve dans cette liste les pays tels que le Portugal, l’Espagne ou encore l’Italie. 

Mais la France n’est pas épargnée, notamment la région PACA, les Pyrénées ou encore le Languedoc-Roussillon. Ajoutons également les territoires d’outre-mer : les Antilles, la Guyane et la Réunion. Vous l’aurez compris, si vous vivez dans ces zones, ou comptez vous y rendre pour les vacances, la prévention est de mise. 

La Dirofilariose est-elle contagieuse ?

La maladie du ver du coeur est une maladie cardiaque transmise par un moustique infecté par le ver dirofilaria immitis . Elle touche les chiens et les chats, mais n'est en aucun cas transmissible de l'animal à l'homme.

Dirofilariose canine : quels sont les symptômes ?

Malheureusement, les premiers signes de cette maladie cardiaque n’apparaissent que plusieurs mois, voire plusieurs années après la contamination.

Ils se traduisent par les symptômes suivants : 

  • Toux 
  • Fatigue 
  • Problèmes respiratoires 
  • Syncope en cas d’effort 
  • Perte d’appétit et de poids 
  • Ou encore des troubles rénaux

Lors de la phase avancée de contamination, le chien présente des signes encore plus marqués : anorexie, gonflement de l’abdomen, léthargie, tachycardie, jaunisse (ictère), et problèmes urinaires (miction de couleur sombre). Ces symptômes prouvent la présence d’une infestation massive. On est alors face au syndrome « veine cave ».

La maladie est certes évolutive, mais cela n’empêche pas un décès brutal de l’animal de compagnie. En effet, l’infestation de vers adultes dans le système sanguin peut provoquer la formation d’un caillot. Dès lors, ce dernier pourrait obstruer une artère ou une veine vitale. Vous l’aurez compris : la dirofilariose chez le chien n’est pas à minimiser. 

Comment déceler la maladie du ver du cœur chez votre chien ? 

En jetant un coup d’œil à la liste des symptômes, on se rend compte qu’ils sont loin d’être spécifiques. Ils pourraient facilement être confondus avec d’autres pathologies canines. Voilà pourquoi il est essentiel de passer plusieurs tests (analyse sanguine, échographie cardiaque). Cependant, même si les résultats de ces tests se révèlent négatifs, le risque d’infection reste possible. Ainsi, les tests doivent être renouvelés plusieurs fois pour écarter le moindre doute. 

Traitement de la dirofilariose chez le chien ?

Le traitement de la maladie du ver du cœur dépend des stades d’infestation. Le mieux est de se rendre auprès de votre vétérinaire dès les premiers signes. Ce dernier vous guidera vers la meilleure solution à adaptée.

Voici les principales alternatives : 

  • Le traitement médical à base d’antibiotiques (doxycycline) : L’objectif étant d’éliminer les bactéries. La durée de prise en charge dure environ 1 mois. Toutefois, notez que malgré leur efficacité, les médicaments comportent un risque. En effet, la mort des vers adultes peut causer un grave état de choc chez le chien malade. Mouss vous conseille donc de bien suivre les recommandations de dosage du vétérinaire. Autre recommandation : éviter le moindre effort durant toute la durée de traitement. 
  • Le traitement vermicide : lent pendant plusieurs mois, ou rapide en cas d’infestation importante. 
  • Le traitement chirurgical des vers : Cette opération étant très délicate, seule une poignée de praticiens peuvent la pratiquer.

Bien sûr, d’autres possibilités existent en fonction de chaque profil. Malheureusement, peu importe la méthode choisie, une vérité subsiste : même en cas de guérison, le chien présentera des séquelles sur le long terme. Par ailleurs, son état de santé devra être surveillé à vie.

Chaques traitements ou interventions chez le vétérinaire ont un coût. N'hésitez à consulter notre tableau comparatif des mutuelles canine pour vous faciliter dans les paiements.

Prévention de la maladie du cœur chez le chien ?

Compte tenu des lourdes conséquences sur la santé de votre chien, la prévention reste le meilleur remède. Dès lors, pour limiter les risques de contamination, Mouss vous invite à protéger votre compagnon à quatre pattes en cas de séjour dans les zones à risque. 

Sur le marché, des produits répulsifs existent. C’est le cas des pipettes (voir exemples ici), comprimés, sprays (voir exemples ici) et accessoires antiparasitaires, tel que le collier Scalibor. En complément de ces outils, pensez également à administrer un traitement médical préventif à votre chien. A voir avec votre vétérinaire bien sur.

Le vaccin peut aussi être un bon moyen de prévention. Nommé Moxidectine, il agit contre la migration des larves dans les tissus. Ce vaccin ne doit pas être utilisé chez les chiens de moins de 12 semaines. Seul le vétérinaire peut préscrire et administrer ce vaccin.

Vous vivez dans des régions très exposées à la dirofilariose ? Rendez-vous chez votre vétérinaire pour choisir l’option idéale pour votre situation. 

Pour découvrir d’autres solutions contre les moustiques, n’hésitez pas à lire nos articles sur les antimoustiques ! Continuez également votre lecture vers nos différents articles sur les maladies canine.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire