Informations sur la gestation chez la chienne !

Durée, diagnostic, précautions : ce qu’il faut savoir sur la gestation chez les chiennes !

Echographie d une chienne gestante

Après la saillie, la question qui taraude les maîtres : ma chienne est-elle gestante ? Il faut dire que les signes ne sont pas toujours flagrants ! Pendant un peu plus de deux mois, vous devrez trouver l’équilibre entre trop de soins et pas assez, avec un maître mot : “rester à l’écoute” ! Allez, on fait le point sur cette période pleine de joies et de questions !

 
 

Diagnostiquer la gestation chez la chienne

Dans les premiers temps, inutile de la scruter en permanence, il ne faut pas vous attendre à voir des signes annonciateurs d’un heureux événement dans les jours qui suivent la saillie.

Pour savoir si elle attend des petits, le vétérinaire peut utiliser :

  • la palpation : à partir du 21ème jour, il est possible en palpant doucement l’abdomen de sentir les foetus. Après, le 35ème jour, il n’est plus possible de les distinguer. Il ne faut pas palper trop fort ou trop souvent le ventre de la chienne pour ne pas la blesser ou provoquer une fausse-couche. Les battements de coeur des chiots sont perceptibles à partir du 25ème jour au stéthoscope.

  • l’échographie : possible entre le 25ème et le 35ème jour de gestation.

  • les examens de sang : la présence de relaxine montre que la chienne est gestante. C’est la seule hormone connue à ce jour qui n’est sécrétée qu’en cas de gestation.

  • la radiographie, à partir de 48 à 49 jours, permet de compter le nombre de squelettes et donc d’avoir une idée du nombre de chiots à naître. Attention, la radiographie se fait à partir de rayons X qui ne sont pas sans risques pour les petits.

Signes extérieurs de gestation

Chez les chiennes, les signes de gestation sont plutôt discrets. Néanmoins, vous pouvez vous montrer attentifs à quelques signaux :

  • Ecoulements vaginaux blanchâtres un mois après l’accouplement.

  • Gonflement des tétines et chemin mammaire bien visible. C’est un symptôme également visible en cas de grossesse nerveuse.

  • Élargissement plus ou moins significatif de l’abdomen à partir du deuxième mois.

  • Diminution de l’appétit au milieu de la grossesse. Il peut revenir et s’accroître en fin de grossesse.

  • Augmentation du poids de 25% à 50%.

  • Signes de fatigue, voire de dépression.

Durée de la gestation chez la chienne

La gestation dure en moyenne entre 60 et 70 jours. Il est important de la suivre pour s’assurer que tout se déroule correctement pour elle. Dans les premières semaines, les foetus sont encore tout petits : à 30 jour, ils ne mesurent que 3 cm ! Ce n’est qu’au bout de 45 jours que le squelette se densifie et que les poils commencent à pousser.

Risques pendant la grossesse

Même si la plupart des grossesses se déroulent sans problème, il est nécessaire de rester attentif aux signaux inquiétants qui pourraient annoncer des complications :

  • Le syndrome du chiot unique : au moment de la mise-bas, les déclencheurs ne sont pas assez puissants et le chiot finit par mourir dans l’utérus en provoquant un fort risque d’infection pour la mère. Il est nécessaire de provoquer l’accouchement à terme, quand tout va bien.

  • Diabète sucré de gestation : assoiffée, la chienne boit et urine plus que d’habitude et se montre très fatiguée. Il faut réguler le sucre, ce qui est très compliqué avec les hormones de gestation qui interfèrent.

  • Toxémie de fin de gestation et hypoglycémie : chez les chiennes de petites taille attendant une portée importante, le risque est plus important. L’épuisement ressenti par la chienne peut aller jusqu’au coma et à la mort. Détectée tôt par des analyses de sang et d’urine, la maladie peut être prise en charge.

  • Éclampsie de fin de gestation : plus fréquente chez les chiennes de petite taille ou les femelles avec une importante lactation. Se manifeste par une chute du taux de calcium. Agitée, la salivation est excessive et la chienne marche avec raideur et rapidité, en se plaignant. Sa température est élevée et sa respiration rapide. Il faut contrôler et suivre la chienne quotidiennement sur les 15 derniers jours de gestation pour éviter le drame !

Quels soins pour la chienne ?

Dans un premier temps, il ne faut rien changer dans l’alimentation de la chienne et respecter son appétit s’il diminue un peu au bout d’un mois.

Dans les dernières semaines de gestation, il est fréquent qu’il augmente. C’est alors qu’il faut commencer à l’adapter. Pour garantir des apports suffisants en vitamines, protéines et calcium, on leur donne souvent de la nourriture pour chiots, particulièrement riche. Si c’est le cas, il ne faut pas lui donner plus de calcium pour ne pas provoquer de problèmes liés à l’éclampsie. En cas d’embonpoint il vaut mieux définir le régime approprié avec le vétérinaire.

Pour tout savoir sur l’ensemble du cycle de reproduction chez les chiens, retrouvez tous les articles de Mouss juste ici !

Exprimez-vous !

Une question ? Une remarque ? Des informations à ajouter ? N'hésitez pas à commenter l'article pour aller plus loin... Moi et mes potes seront ravis de vous répondre Sourire

 

La reproduction chez les chiens

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire