Informations sur l’AVC chez le chien !

Reconnaître rapidement l’accident vasculaire cérébral chez les chiens !

Avc chien

On parle d’accident vasculaire cérébral (AVC) lorsque le cerveau n’est plus irrigué correctement pendant quelques minutes. Bien que cela soit plus rare chez les chiens que chez les humains, il faut rester attentif et connaître les signes avant coureurs, car les risques sont les mêmes ! Seul le vétérinaire peut évaluer la gravité d’un AVC et mettre en place le traitement adéquat.

 
 

Symptômes de l’AVC chez le chien

Un AVC ne prévient pas. Les signes ne sont pas des signes avant coureurs mais les symptômes d’un début d’AVC. Selon la zone touchée dans le cerveau, on n’observe pas forcément les mêmes signes d’une crise à l’autre.

D’une manière générale, voici les signes d’AVC chez le chien les plus fréquents :

  • désorientation soudaine
  • difficulté soudaine à avaler
  • perte d’équilibre, impossibilité de se tenir sur ses pattes
  • mouvements des yeux incontrôlés, accompagnés ou non de convulsions
  • inclinaison de la tête sur un côté
  • vomissements
  • perte de conscience, coma

Si vous retrouvez votre chien allongé dans un endroit inhabituel, avec du vomi autour de lui et ne parvenant pas à se relever, il est probable qu’il soit en train de subir un accident vasculaire cérébral. Il est alors urgent d’appeler le vétérinaire, car sa survie peut en dépendre.

Causes de l’AVC canin

L’âge est certainement un facteur important. Plus le chien est âgé, plus le risque d’AVC augmente, c’est certain. Cependant, ce n’est pas le seul facteur à prendre en compte. Des chiens encore jeunes peuvent, même si c’est rare, souffrir d’un AVC pour différentes raisons :

  • conséquence d’un traumatisme crânien récent
  • présence d’une tumeur cérébrale qui appuie sur une artère
  • rupture d’anévrisme
  • hypertension artérielle (due à un problème de santé, une mauvaise alimentation ou une mauvaise hygiène de vie)
  • intoxication alimentaire du chien (certains aliments présents dans tous les foyers sont de vrais poisons pour nos toutous)

On a statistiquement constaté que certaines races de chiens souffraient plus souvent que d’autres d’AVC, comme le Labrador, le Caniche ou le Berger allemand.

Risques encourus par le chien victime d’un AVC

Il est important de bien comprendre ce qu’est un AVC pour mesurer le danger que court votre chien. Voici quelques informations utiles.

Les deux types d’AVC

Il existe deux types d’AVC, qui peuvent tous les deux être graves et dont les symptômes sont identiques:

  • AVC ischémique ou infarctus cérébral. Il est provoqué par l’obstruction des vaisseaux sanguins par un caillot de sang, par exemple.
  • AVC hémorragique. Plus difficile à soigner, il est provoqué par une rupture d’un vaisseau sanguin. Une hémorragie se produit dans le cerveau, qui empêche l’irrigation de ce dernier.

Dans les deux cas, la rapidité de réaction est un facteur qui pourra aider le chien à s’en sortir.

Le pronostic

En effet, les tissus du cerveau ont besoin d’être irrigués en permanence, faute de quoi ils se nécrosent très vite. Il suffit de 3 minutes sans irrigation pour provoquer des séquelles dans la zone atteinte.

Le pronostic est impossible à définir tant que le chien n’a pas été examiné par le vétérinaire. Un AVC peut être problématique, grave ou très grave. Un AVC particulièrement foudroyant peut entraîner la mort de l’animal très rapidement.

Il faut s’attendre à entamer une période difficile avec votre chien. En effet, il arrive qu’un AVC soit le premier d’une série. Dans tous les cas, ce dont il aura le plus besoin, ce sera de vous sentir à ses côté et de mesurer l’amour que vous lui portez. Si son état le permet, cela l’aidera à se remettre plus vite, si son état est vraiment désespéré, cela lui permettra de ne pas paniquer.

Les séquelles

Elles peuvent être irréversibles ou non. Votre vétérinaire va vous aider à mesurer la marge de progression pour votre chien, à limiter les douleurs, la fièvre ou les inflammations qui peuvent survenir dans les jours qui suivent l’accident.

Des séances de rééducation peuvent être nécessaires pour aider le chien à optimiser la récupération. Il faut aussi savoir qu’un chien qui se remet d’un AVC a besoin avant tout de calme, de sommeil et de temps. Le sommeil reste une des manières les plus efficaces de rétablissement des capacités du cerveau.

Que faire en cas d’AVC de mon chien ?

Si vous trouvez votre chien allongé et inerte, la première chose à faire et de rétablir un contact tactile et visuel et de lui parler. Surtout, ne lui communiquez pas votre angoisse. Parlez-lui doucement, laissez-le vous flairer et vous lécher les mains. S’il tente de se relever, aidez-le.

Appelez immédiatement le vétérinaire : il peut d’une part vous donner quelques conseils en urgence, d’autre part se préparer à votre arrivée pour prendre en charge le chien au mieux.

Ensuite, observez avec attention l’état de votre chien. Prenez des notes : heure, position, équilibre, fièvre, engourdissement, position de la langue, regard, stabilité des yeux, respiration, comportement vis à vis de vous, bref, tout ce qui peut être visible.

Ces informations pourront aider le vétérinaire à comprendre l’ampleur de l’AVC et à prendre les mesures les plus utiles pour améliorer l’état de votre chien.

Un chien en période de récupération a parfois besoin que son maître l’aide dans les gestes de la vie courante : boire, manger, se lever, se coucher, etc. Son alimentation doit éventuellement être modifiée. Il se peut qu’il ne puisse pas croquer, des coquillettes et du jambon lui seront plus faciles à avaler.

Prenez patience et soyez affectueux et encourageant avec votre chien : cette épreuve, vous êtes au moins deux à la vivre !

Continuez à vous renseigner sur les maladie et accidents de santé qui peuvent toucher votre chien, afin d’être un maître responsable et réactif : cliquez ici pour trouver tous les articles de Mouss !

Exprimez-vous !

Une question ? Une remarque ? Des informations à ajouter ? N'hésitez pas à commenter l'article pour aller plus loin... Moi et mes potes seront ravis de vous répondre Sourire

Les maladies du chien

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

vétérinaire ouvert maintenant
  • 1. vétérinaire ouvert maintenant (site web) | 03/08/2018
Merci pour l'article. Effectivement, l'AVC est une urgence vétérinaire. Il est très important de savoir détecter au plus vite un AVC car comme pour les hommes, plus le mal est traité tôt plus la récupération sera rapide et sans ou moins de séquelles...
Stellah500
  • 2. Stellah500 | 09/09/2018
J’ai en garde le chien de ma maman (Jack Russel)
Je sort ma fille du bain et j’entends le pignement du chien sans savoir vraiment où il se trouve ( je le croyais coincé quelques part à mon grand Étonnement ).
Il était assis là sur mon lit à pigner la tête légèrement incliné et regardez autour de lui sans se mettre sur ses pates. J’essaie de le faire descendre en vain ... il a fallut que je le porte puis il c’est allongé et n’a plus bougé avec une ventilation importante . On est samedi soir j’essaie d’appeler les urgences Vétérinaires ... Personne ne me prend au sérieux on me dit que le chien doit être stressé et que sa va passé mais que je m’inquiete pour rien ( je connais Djack depuis qu’il est chiot ) alors j’appelle une autre urgence vétérinaire, qui me dit pareil mais que si au bout d’une heure ça va toujours pas je devais les rappeler . Chose que j’ai faite ! Je vais chez le vétérinaire qui me confirme qu’il a bien fait un AVC.
Je suis assez mécontente que je n’ai pas était prise au sérieux dès le départ mais satisfaite du deuxième vétérinaire :). Alors si les symptômes sont là faite vous entendre car des fois nous ne sommes pas prit au sérieux

Ajouter un commentaire