Informations sur les pattes du chien !

Mieux connaître les pattes, membres moteurs du chien pour en prendre soin et préserver sa motricité !

Patte de chien

Inutile de vous faire un dessin, vous comprenez très bien à quoi servent les pattes du chien. Pour sa mobilité, elles sont essentielles. Mais savez-vous vraiment comment se constituent les pattes avant et arrière ? Connaissez-vous leur fonctionnement ? Les blessures à la patte sont fréquentes, mais heureusement, souvent, il suffit de pas grand chose pour les éviter ou les soigner, alors mettons la patte dans le vif du sujet.

 
 

Anatomie des pattes du chien

Le chien est un animal digitigrade. Autrement dit, il marche sur les doigts, puisque seule la troisième phalange de la patte repose sur le sol. Sur les membres antérieurs, le chien dispose de cinq doigts, mais l’ergot, son pouce, est atrophié et se trouve plus haut sur la patte, en retrait.A l’arrière, il y a quatre doigts. On appelle aussi orteils les doigts du chien, et ils sont protégés par des griffes, qui aident aussi à la motricité et à l’équilibre du chien. Chaque doigt est légèrement retractile et protégé par un coussinet. Au centre de chaque pied, le chien est équipé d’un coussinet palmaire et d’un coussinet carpien, pour soutenir le métacarpe et permettre au chien de se retenir au sol en cas de glissade.

De nombreuses terminaisons nerveuses rendent les coussinets très sensibles. Ils jouent aussi un rôle dans la régulation thermique du corps grâce à la présence de glandes sudoripares.

Certaines races de chien, comme le Briard ou le Beauceron naissent avec un double ergot.  

Les risques de blessure pour les pattes du chien

Comme toujours, lorsqu’on utilise beaucoup une partie du corps, elle risque plus de blessures. Les pattes ne font pas exception à la règle. Les articulations, les coussinets et les griffes représentent les trois niveaux sensibles de la patte.

Il est nécessaire de toujours rester attentif à l’allure de son chien. Toute modification de celle-ci peut signifier que le chien souffre quelque part.

Les tendons, les muscles et les articulations peuvent subir des traumatismes lors d’un effort trop intense ou trop prolongé. En ce cas, il faut rapidement mettre le chien au repos avant que la lésion ne devienne plus grave. Il faut également faire attention aux chiens de travail, notamment de chasse, qui sont plus exposés que les autres aux attaques. Ils peuvent revenir avec un coup ou une morsure à la patte.

Quant aux coussinets, ils représentent une surface de peau résistante mais très sensible. Les irritations, déchirures, crevasses et autres plaies peuvent tout au long de l’année compliquer la marche pour votre toutou.

Les griffes sont très solides, mais elles ne sont pas à toute épreuve. Sur certaines surfaces, elles peuvent s’écorner, ce qui augmente le risque qu’elles s’accrochent après dans les tissus ou les herbes. L’arrachement d’une griffe est impressionnante car c’est une zone très vascularisée. Il faut tout de suite isoler la patte pour qu’elle ne soit plus en contact avec le sol, puis emmener sans tarder le chien chez le vétérinaire.

Symptômes d’une lésion de la patte

Lorsqu’il a mal, le chien ne se plaint pas toujours, mais certains signaux peuvent vous mettre la puce à l’oreille : boiterie soudaine, déplacements difficiles, léchage permanent d’une zone de la patte en particulier, saignement, gonflement, rougeur.

Il est alors nécessaire de prendre rendez-vous chez le vétérinaire, car les pattes du chien sont précieuses, et il ne peut pas s’en passer longtemps. En marchant, pour faire ses besoins, il risque d’aggraver le problème s’il n’est pas pris en charge.

Comment prendre soin des pattes de son chien

Certaines situations augmentent les risques de blessure à la patte. Soyez toujours attentif à la surface sur laquelle vous faites marcher le chien : bitume, goudron, sol gelé ou brûlant sont à éviter le plus possible.

En cas de nécessité, il vaut mieux mettre des chaussettes protectrices au bout des pattes du chien pour traverser de telles zones.

Des soins spéciaux existent pour les coussinets comme les baumes par exemple et votre chien vous sera reconnaissant de lui en appliquer avant que les problèmes n’arrivent !

Enfin, il ne faut pas laisser un chien avec des griffes trop longues. Si les promenades ne suffisent pas à leur usure naturelle, c’est à vous de les couper à une longueur raisonnable !

L’anatomie du chien est très intéressante car elle permet de mieux comprendre ce qu’il ressent, alors pour en savoir plus, continuez votre lecture juste ici !

Exprimez-vous !

Une question ? Une remarque ? Des informations à ajouter ? N'hésitez pas à commenter l'article pour aller plus loin... Moi et mes potes seront ravis de vous répondre Sourire

 

Tout savoir sur l'anatomie du chien

3 votes. Moyenne 2.33 sur 5.

Ajouter un commentaire