Golden retriever maitre harnais adobestock 3140523

Le dressage d’un chien guide d’aveugle !

Le 31/01/2022 8

Dans Education

Découvrez toutes les étapes de dressage des chiens guides d’aveugle !

Les chiens guides d’aveugle sont une catégorie bien à part dans le milieu canin. Calmes et intelligents, ils impressionnent par leur compréhension et leur autonomie dans le monde des humains ! Bien sûr, tous nos compagnons poilus ne peuvent remplir cette mission, et même pour les plus doués, on estime qu’il faut au moins 700 heures avec un formateur professionnel pour obtenir d’excellents résultats. Prêt à découvrir les belles particularités de ce chien de travail ? C’est parti !

Le chien guide : un compagnon au service des malvoyants

Difficile de quantifier les bénéfices qu’apporte un chien guide d’aveugle. Ces boules de poils favorisent non seulement l’autonomie de leur maître déficient visuel, mais ils permettent également de rompre leur solitude.

Spécialement éduqué pour accompagner les personnes aveugles ou malvoyantes, le chien guide n’a qu’une mission : guider son maître dans ses déplacements quotidiens. Que ce soit en ville, à la campagne, dans les transports ou à la maison, il facilite la vie de son conducteur. Ses tâches impliquent entre autres : 

  • D’aider son maître à mieux se retrouver dans l’espace 
  • De lui indiquer la présence des bordures, des portes ou des trottoirs 
  • De l’aider à monter ou à descendre les marches 
  • De mémoriser les trajets habituels de son propriétaire 
  • De le prévenir devant les passages piétons 
  • Ou encore de protéger son maître en cas de danger

En une phrase : c’est un super chien ! Et pour faire partie de cette ligue de superhéros canins, les chiens passent par des examens très rigoureux.

Autre fait notable : ils doivent être validés, dès leur naissance, par des associations de chiens guides qui les accompagnent tout au long de leur vie.

Les races habilitées à devenir chien guide d’aveugle  

Pour être accepté dans la famille des chiens guides, un chien doit être de taille moyenne, robuste et naturellement sociable. 

Le plus souvent, ce sont des Labrador Retriever ou des Golden Retriever, mais on trouve aussi des Bergers allemands ainsi que des Flat Coated Retriever et plus rarement, des Border Collie ou des Griffons.

La sélection se fait dès la naissance. Les associations qui s’occupent de former les chiens guides d’aveugle s’assurent que les futurs travailleurs sortent d’un excellent élevage. Ensuite, après 8 semaines avec leur mère, les chiots sont choisis en fonction de leur santé, de leur tempérament et de leur stabilité émotionnelle. Seuls ceux réussissant le test de Campbell pourront passer à l’étape suivante.

2 à 12 mois : placement du chien guide dans la famille d’accueil 

Durant cette période, le chiot est confié à une famille d’accueil bénévole qui a pour objectif de lui enseigner les bases de la vie en société. Les familles effectuent un énorme travail de stimulation, d’éveil et de socialisation pendant ces 10 mois au sein de leur foyer. Le jeune chien apprend à :

  • Être propre 
  • Respecter les règles de bases qui régissent la maison 
  • Maîtriser les commandes élémentaires (Ex.: marche en laisse, ordres de positionnement
  • Se laisser manipuler calmement par des humains 
  • Rester seul sans montrer des signes d’irritabilité ou d’angoisse 
  • Et se familiariser avec ses congénères et d’autres animaux de compagnie

Bon à savoir : dans la rue, vous reconnaîtrez les jeunes élèves en formation avec leur gilet de couleur bleu accompagné d’un liseré jaune. 

 

Bien évidemment, les familles d’accueil bénévoles ne sont pas seules ! Des formateurs spécialisés les accompagnent. Ils les aident à apporter au chien le vocabulaire de base et l’obéissance qui lui seront indispensables. 

Très importante dans le parcours du chien, la famille doit l’emmener partout avec elle : dans la rue, dans les magasins ou dans les transports en commun. Ces exercices préparent le chien de travail à accompagner son futur maître tout au long de la journée, sans paniquer ni trop se fatiguer.

Bon à savoir : compte tenu de leur statut particulier, les chiens guides d’aveugle, même ceux en formation, peuvent accéder à tous les espaces ouverts au public.

 

L’éducation du chien guide doit être donnée sur les bases du renforcement positif et du respect de l’animal : il ne doit jamais être confronté à la violence.

En parallèle de sa vie familiale, le jeune travailleur devra suivre des cours collectifs et individuels à l’école de chiens guides, au moins une fois par mois. C’est une période de transition entre l’épanouissement au sein de la famille d’accueil et la formation intensive qui l’attend ensuite. Ce sera également l’occasion pour les éducateurs canins d’aiguiller les familles d’accueil, et de renforcer certaines commandes. 

Souvent, à partir de six ou sept mois, un éducateur évalue les capacités d’adaptation du chien en le confrontant à divers stimuli. À l'issue de cette première évaluation, le professionnel établira une liste des acquis et des points à retravailler. 

Bilan : 

Lorsqu’il atteint l’âge de 1 an, le chien quitte sa famille d’accueil. C’est souvent un peu difficile pour la famille comme pour le chien, mais c’est nécessaire pour passer à l’étape suivante : le préparer à son métier. 

C’est également le moment du bilan et des examens de santé. Le jeune chien passe par un check-up complet pour s’assurer que tout va bien : radio des coudes et des hanches ou encore examen ophtalmologique, il faut écarter le moindre doute. Un éducateur viendra également évaluer son comportement et ses acquis. 

Ce n’est qu’à l’issue du bilan que l’équipe de l’association décidera si le chien est apte ou non à accompagner une personne malvoyante. S’il présente des problèmes de santé, d’adaptabilité ou de concentration, il sera écarté du programme. Bien sûr, l’association fera en sorte de lui assigner une nouvelle tâche (ex. : chien médiateur), ou de le placer dans un service d’adoption. 

Formation dans une école de chien :

Dès qu’il a reçu le feu vert de l’équipe éducative, le futur chien d’assistance pourra intégrer une école spécialisée. Il y recevra une éducation complète, entre 1 an et 2 ans. Bien évidemment, les entraînements se basent toujours sur le renforcement positif ! Durant cette période, l’apprenti à quatre pattes travaillera 3 aspects.

  • L’obéissance : les éducateurs canins consolideront les commandes apprises lors du séjour dans la famille d’accueil. 
  • Les commandes de guidage : son futur maître doit pouvoir lui faire entière confiance lors de ses mouvements. Que ce soit pour contourner des obstacles, s’arrêter aux trottoirs ou reconnaître des feux de signalisation, le chien guide apprend à se déplacer sur demande dans l’espace. Mieux encore, il doit pouvoir répondre aux instructions données par son conducteur.
  • Les ordres de recherche : localiser des objets ou des lieux est sans doute la mission phare du chien guide. Durant leur formation, nos braves toutous apprennent à situer un siège dans les transports en commun, des escaliers dans un bâtiment, un arrêt de bus, une boîte aux lettres ou encore des distributeurs de billets. De quoi le rendre indispensable au quotidien ! 

Gros bonus : pour les rendre ultra-opérationnels, les formateurs s’entraînent dans des environnements variés (ex. : centre-ville, village, magasins, transports, etc.).

L’obtention du certificat

Les chiens peuvent d’ores et déjà passer un certificat d’aptitude après 7 ou 8 mois de formation. Cet examen confirme leurs acquis et leur légitimité en tant que chien guide d’aveugle. Une coordinatrice testera le participant en se couvrant les yeux à l’aide d’un bandeau. 

Ils effectuent le test en ville et à la campagne. On évaluera également son obéissance, son comportement et son niveau de concentration. Le certificat implique généralement d’effectuer une cinquantaine d’épreuves. 

En cas d’échec à l’un des exercices, l’aspirant chien guide pourra le repasser. Mais à cette étape de leur parcours, il est rare qu’un chien n’obtienne pas son certificat.

La rencontre du chien guide avec son futur maître 

Vous l’aurez compris, il faut jusqu'à deux ans d’attente pour obtenir un chien guide performant. Mais c’est enfin terminé, et l’aventure avec son binôme humain peut maintenant commencer ! 

Généralement, les formateurs essaient, dans la mesure du possible, de faire correspondre le maître et son chien (taille ou type de caractère). Il vaut mieux que le duo soit le plus harmonieux possible pour que la collaboration soit saine et fructueuse !

Après plusieurs entretiens, essais et un stage de formation de 2 à 3 semaines intensives avec son partenaire canin, la personne déficiente visuelle pourra rentrer avec son chien de travail. Lors de la période de familiarisation, le maître apprend à faire les bons gestes et à utiliser les bons mots pour être compris par son compagnon. Le formateur s’efface progressivement pour les laisser apprendre à se déplacer ensemble.

Il y a souvent une période d’essai de trois mois pour bien confirmer l’autonomie acquise par le duo maître et chien. Dans la première année, le binôme sera suivi plusieurs fois par les formateurs. 

Le prix d'un chien guide d'aveugle

Les chiens guides sont remis gratuitement aux malvoyants par les écoles qui les ont formés, mais le coût de leur formation et de leur suivi est estimé à environ 25.000€. Le financement est assuré par des associations comme la FFAC (Fédération Française des Associations de Chiens guides d'aveugles) ou encore l'UNADEV (Union Nationale des Aveugles et Déficients Visuels).

8 ans : songer à la retraite 

À partir d’un certain âge (environ 8 ans), le maître devra penser à la santé et au repos de sa précieuse boule de poils. Des bilans vétérinaires gériatriques seront organisés, et une fois atteints ses 10 ans, il sera officiellement retraité ! Il ne lui restera plus qu’à profiter de ces derniers jours dans une famille qui l’aura adoptée. 

Impressionné par les aptitudes des chiens ? Vous n’avez pas fini d’être surpris ! Découvrez d’autres articles de Mouss sur les chiens de travail !

Commentaires

  • Shane85

    1 Shane85 Le 01/05/2017

    C'est vraiment une chose formidable. Il devait y en avoir davantage ! Je trouve la nurserie vraiment adorable. Par contre j'aurais du mal à être famille d'accueil car je serais très malheureuse de m'en séparer ! Mais c'est pour la bonne cause. Par contre j'aimerais bien recueillir un jour un chien guide retraité. Avez vous des adresses à cet effet ?
  • Mouss

    2 Mouss Le 01/05/2017

    Re bonjour,

    Non je ne connais pas spécialement d'adresse mais je pense que vous pourrez trouvez ça assez facilement sur internet. Comme sur ce site par exemple.

    En tout cas, bravo à vous. Offrir une retraite digne de ce nom à ces chiens qui ont donner toute leur vie pour aider une personne, est un geste qui n'a pas de prix.

    Bien à vous,

    Caroline
  • Sarah RUSSILLO

    3 Sarah RUSSILLO Le 09/07/2018

    Madame, monsieur
    Nous sommes l’association CAP Horizon. Nos objectifs sont prioritairement de lutter contre l’exclusion, l’isolement et favoriser l’épanouissement de l’individu.
    C’est dans cette perspective que nous organisons le dimanche 14 octobre 2018 de 10h00 à 18h00, une journée de sensibilisation à la question du handicap qui s’intitule « Tous en scène ».
    Les personnes en situation de handicap et/ou leurs représentants pourront tenir un stand et/ou proposer des animations pour sensibiliser le public à cette question (comment s'effectue le dressage d'un chien, comment le chien réagit avec des personnes aveugles ou malvoyantes...) .
    Je reste à votre dispositions pour répondre à vos questions.
    Dans l'attente d'une réponse favorable de votre part, veuillez agréer madame, monsieur l'expression de mes meilleurs sentiments.

    Mme Russillo
    cap horizon
    06 84 32 77 11
  • wilfred

    4 wilfred Le 24/10/2019

    bonjour merci pour ce super blog "conseils de base pour dresser son chien" je suis un lecteur régulier de quelques semaines, et j’apprécie vraiment la qualité des articles
  • Gugo

    5 Gugo Le 25/10/2019

    bonjour merci pour ce super blog "conseils de base pour dresser son chien" je suis un lecteur régulier de quelques semaines, et j’apprécie vraiment la qualité des articles
  • karim mimoun

    6 karim mimoun Le 25/10/2019

    Merci beaucoup pour cet article ! Ton blog m’apporte toujours de super
    conseils pour l'éducation canine) !
  • Francette Cafferato

    7 Francette Cafferato Le 23/06/2020

    Bonjour
    Je cherche a éduquer mon king Charles de 3 ans. Entier a arrêter de marquer lors des promenades. A noter le véto ne trouve rien d'anormal.
    Merci de votre Edicayion propreté chien adulte
  • said

    8 said Le 29/07/2020

    bonjour,
    je suis non-voyant mais je suis au Maroc ici nous n'avons pas des écoles pour chiens guide, mais j'aime avoir un, je ne sais pas est ce que je peux acheter un et le dresser à l'aide d'un dresseur professionel à distance?
Les commentaires sont clôturés