La mutuelle de mon chien

Mon compte
 Newsletter   Photos   Livres   Carnet   Mutuelles 

Puce de chien adobestock 48453550

Les puces chez le chien : transmission, symptômes, risques

Le 16/03/2022 2

Dans Santé & Soins

Rencontrez l’ennemi public n°1 des chiens : la puce ! Et malheureusement pour nous, ce parasite est inévitable dans une vie de chien. Très intrusif, ce petit insecte de 1 à 5 mm se faufile avec aisance entre les poils de votre chien, et se reproduit à grande vitesse. Autrement dit : dès les premiers symptômes, il faut sortir l’artillerie lourde, au risque de transformer votre maison en un immense puçodrome ! Zoom sur la puce du chien et ses dangers !

La puce du chien : présentation du parasite n°1 chez le chien

La puce est un ectoparasite très répandu dans le monde entier. Il en existe plus de 2000 espèces. En Europe, la plus commune est la puce du chat (Ctenocephalides felis) qui peuple 90% des pelages. Elle est suivie par la puce du chien (Ctenocephalides canis) et la puce de l’humain (Pulex irritans).  

La puce du chien n’a pas d’ailes et se nourrit du sang de son hôte. C’est sa raison d’être. Cet insecte a la particularité de sauter jusqu’à 40 fois sa longueur. Très intrusif, ce parasite pond entre 50 et 100 œufs par jour dans son environnement. En éclosant, les larves se réfugient dans des zones à l’ombre en attendant le passage d’une proie. 

Une fois accrochée à son hôte, elle mue tranquillement et absorbe du sang jusqu’à 15 fois son propre poids ! Et chaque piqûre de puce irrite un peu plus la peau de nos compagnons poilus. Outre les démangeaisons, la puce du chien peut être un vecteur de maladies.

Mode de transmission de la puce du chien 

N’importe quel chien peut attraper des puces en passant près d’un site d’éclosion. Ces sites fourmillent de jeunes puces sortant de leur cocon. Lors de vos promenades ou au contact prolongé avec un autre animal infesté, votre chien peut être ciblé par ces parasites. Un seul insecte suffit à provoquer une infestation de puce. N’oubliez pas qu’elle se reproduit très vite. 

Vos semelles de chaussures peuvent également en être la cause. Sans le savoir, vous pouvez rapporter des œufs chez vous. Les puces se logent alors tranquillement dans les tissus (ex.: panier, tapis, moquette, lits, coussins), entre les lames de parquet et dans le pelage de votre chien. Autant dire qu’une infestation de puce est un problème de taille ! Même lorsqu’on pense en être débarrassé, le danger subsiste toujours sans un traitement efficace de votre habitat. 

À savoir que la puce du chien apprécie l’humidité et la chaleur. La période de risque maximal étant le printemps et l’été. Cependant, une maison chauffée en hiver présente d’excellentes conditions pour ces nuisibles. 

Symptômes de la présence de puces

Il y a mille et une raisons pour expliquer que votre chien se gratte. La présence de parasites est l’une d’elles. Les piqûres de puce sont irritantes et les chiens ne réagissent pas tous avec la même intensité : certains se grattent fortement, d’autres ne les sentent pas. Attention, l’absence de grattage ne prouve pas que vous soyez hors de danger. 

Les puces du chien ont une prédilection pour la zone lombaire et la base de la queue. Passez régulièrement un peigne fin pour voir si, à défaut de puces, vous ne trouvez pas leurs crottes en forme de virgules noires. En effet, c’est parfois le signe annonciateur d’une invasion. Ces petites virgules, coincées entre les poils de votre chien, sont la preuve absolue de leur présence.

Vous pouvez aussi détecter les puces avec la méthode du coton humide. Passez-le sur le bas du dos ou sur l'abdomen du chien. Si le coton prend une couleur rougeâtre, c’est qu’il s’agit probablement d’excréments de puce. 

Si c’est le seul symptôme observé, vous en êtes encore au début de l’invasion. N’attendez pas et contre-attaquez aussitôt !

Risques liés à la présence des puces

Car oui, les puces du chien, ce ne sont pas seulement quelques désagréments cutanés passagers. Des puces trop heureuses et prospères peuvent causer des dommages plus importants pour votre toutou et, plus généralement, pour votre confort domestique.

Pour votre chien

Risques d’une réaction allergique : en piquant son hôte, la puce du chien lui injecte de la salive. Celle-ci comporte de nombreux allergènes. À son contact, votre compagnon peut développer des dermatites ou DAPP (dermatite par allergie aux piqûres de puces). D’importantes lésions cutanées sur la zone touchée peuvent alors s’installer sur la peau, et ce, de manière durable. La sensation d’irritation douloureuse entraîne le chien à se gratter, aggravant la plaie.

Risque de ténia : la puce du chien invite également d’autres parasites en s’installant chez vous. Le ténia en fait partie. Ce parasite loge dans l'intestin grêle de votre chien. Et malheureusement, il peut y vivre longtemps avant d’être détecté. Il existe plusieurs types de ténias, celui transmis par la puce reste le plus courant. En se mordillant les poils pour se gratter, votre ami à quatre pattes peut en avaler un et offrir à la larve l’occasion de prendre ses quartiers dans son organisme. Fixé à son intestin, le parasite va muer pour devenir un ver blanc de 10 à 20 cm de long. Au fur et à mesure de sa croissance, le ver perd des segments. Vous pourrez alors les observer dans les selles de votre chien. On les reconnaît à leur forme semblable à des grains de riz en mouvement. Dangereux pour le chien, la contamination du ténia provoque démangeaison, vomissements ou encore perte de poids. Dès les premiers signes, ne perdez pas de temps pour agir. 

Pour vous

Comme mentionné plus tôt, une partie du cycle de vie des puces se produit hors pelage. Les œufs tombent des poils et se réfugient dans les fibres de tissus, les lattes de plancher, et tout espace étroit à température ambiante où ils se sentent en sécurité. Une fois le chien atteint, il est fort probable que des œufs attendent leur tour, cachés chez vous. À ce stade, votre logement est probablement infesté. Par ailleurs, même si elle est plus rare, la puce de l’humain peut aussi faire son entrée chez vous en passant par le chien. Si vous remarquez des piqûres rouges et irritantes autour des chevilles des membres de votre foyer, il faut tout de suite en parler à un professionnel. Il saura mettre en place une stratégie radicale d’élimination des puces et de leurs laves dans la maison !

 

Découvrez tous nos conseils et astuces pour vous débarrasser des puces du chien dans nos différents articles !

Commentaires

  • brieuc13

    1 brieuc13 Le 11/09/2017

    J'ai un remède qui vous coûtera pas cher pour les combattre les puce et les tique j'ai testé de l'ail qui vous mélangé au croquettes des chien ou des chat
  • Mouss

    2 Mouss Le 11/09/2017

    Il faut faire attention avec l'ail parce qu'il peut être bénéfique comme toxique.

    Il faut en donner avec des doses minim et pas régulièrement. Le mieux est de demander conseille à son vétérinaire pour éviter de faire une erreur qui pourrait être irréversible.
Vous devez être connecté pour poster un commentaire