Jack russel baton adobestock 166364749

Informations pour pratiquer le terrier artificiel avec son chien

Le 03/08/2022 0

Dans Jeux & Jouets

Vous débutez dans la chasse et souhaitez travailler avec votre chien de type terrier ? L’idée d’affronter un terrier naturel vous effraie ? La solution se cache sûrement dans cet article ! Plus une épreuve de travail qu’un sport canin, le terrier artificiel reste une alternative de poids pour canaliser le trop-plein d’énergie de votre boule de poils. Développée pour renouer votre chien avec ses instincts, cette discipline lui sert d’exutoire et de formation ! Idéal pour les chiens de chasse de type terrier, ce sport rassemble de multiples avantages. Curieux d’en savoir plus ? Poursuivez votre lecture !

Qu’est-ce que le terrier artificiel ?

Si la grande majorité des activités canines ont été créées de toutes pièces, d’autres disciplines découlent de comportements naturels chez nos chiens. Le terrier artificiel en est un bel exemple : il souligne les particularités des chiens de type terrier. Son objectif ? Mettre à profit les aptitudes naturelles de ces excellents chiens de chasse et anciens traqueurs de vermines. 

Profitant de la faculté naturelle des terriers à creuser pour déloger une proie, cette épreuve se pratique sur le renard dans un milieu fermé. Un tunnel étroit est conçu par les organisateurs, et le chien doit pousser le gibier au fond de ce terrier artificiel (l’accul). Pour réussir sa mission, le chien doit le garder durant 30 minutes, en veillant à bien aboyer et à résister aux attaques subies. Contrairement aux terriers naturels, ici, pas de risque que la structure s’effondre sur votre compagnon. Autre point notable : elle permet au chien de gagner en expérience pour le travail au terrier.

Le participant sera noté sur 200 points et sera jugé sur sa persévérance, la qualité de sa voix, son mordant ou encore le contrôle à l’accul. Pour prétendre au Certificat d’Aptitude de Conformité au Travail, il devra obtenir au moins 150 points. 

Quelles races peuvent pratiquer cette discipline canine ? 

Ce sport canin est réservé aux chiens de type terrier (groupe 3, FCI). Mais bien évidemment, tous les terriers ne peuvent exceller dans cette tâche ! Veillez à choisir une race de travail. Mouss vous présente ci-dessous 5 races aptes à pratiquer le terrier artificiel.

Border Terrier

Rapide, persévérant sur le terrain et téméraire, ce chien nous fait vite oublier sa petite taille. Développé pour la chasse sous terre, il excelle dans cette activité. Doté d’une voix perçante, il mène à la voix tout au long de la quête. Polyvalent, le Border Terrier s’avère briller dans la recherche au sang. Son nez fin lui permet également de se distinguer dans une autre discipline : le cavage. Les entraînements sur terrier artificiel ne feront qu’accentuer les belles qualités de ce chien. 

Jagdterrier

Star du déterrage, le Jagdterrier est connu pour son mordant et sa grande férocité au travail. Idéal pour chasser le renard, ce chien n’aura aucun mal à s’adapter aux règles des épreuves du terrier artificiel. Polyvalent, il mène à la voix et se distingue dans la recherche de gibiers blessés. Robuste et énergique, il s’accommode à tout type de terrains. C’est probablement l’allié de chasse à avoir pour les adeptes de déterrage. 

Parson Russell Terrier

Le Parson Russell Terrier est réputé pour son intelligence sur le terrain. Prudent, il est un atout redoutable pour les pratiquants de vénerie sous terre. Ce chien maîtrise, d’instinct, la quête au bois et possède un courage remarquable : les ronces et les épines ne l’effraient pas. Rien de mieux que les épreuves de terrier artificiel pour souligner ses acquis. Ce sera l’occasion pour le maître de corriger ses faiblesses.

Jack Russell Terrier

Le Jack Russell est équipé pour déterrer le renard. Sa morphologie particulière lui permet de s’immiscer, sans problème, dans l’antre de son gibier favori. Courageux et perspicace, il jouit d’une grande polyvalence. Nos amis d’outre-Manche l’utilisent pour les battues sur sanglier. En France, on l’emploie généralement pour traquer le blaireau et le ragondin. Ce ne sont pas les atouts qui lui manquent ! Ce petit chien impressionnera par ses prouesses lors des exercices sur terrier artificiel. 

Westie

Endurant, le Westie peut passer des heures à traquer son gibier. Que ce soit pour déterrer un renard ou mettre des oiseaux à l’envol, il se révèle très utile sur le terrain. Armé d’une belle voix et d’un odorat développé, il démontre de belles prouesses lors des épreuves sur terrier artificiel. Bourré d’audace, le West Highland White Terrier ne se démonte pas face à un gibier.

Comment se déroule une épreuve ? 

Il est important que les épreuves au terrier artificiel se rapprochent au mieux de la chasse sous terre. Le terrain mis à disposition sera habité par un renard. Les participants seront évalués sur la qualité de leurs aboiements, leur ténacité et leur capacité à donner l’éveil à leurs conducteurs. 

Généralement, le terrier artificiel mesure 15 mètres minimum, avec une galerie principale et secondaire. Il doit comporter deux postes d’observation (la maire) pour le renard : un premier situé à 2,5 m de l’entrée du donjon. Le second placé en fin de parcours, pour que la bête de chasse puisse s’y réfugier (la maire d’accul). Les maires doivent être assez grandes pour assurer la manœuvre du chien et du gibier. La première est pourvue de coulisses permettant l’introduction de grilles, de sorte à former une cage. 

Plusieurs chiens se placent sur le terrain et chaque concurrent reçoit un numéro de passage, tiré au sort. Un renard est mis à disposition pour 4 chiens engagés. Le parcours sur terrier habité dure entre 15 et 20 minutes. Le renard doit prendre connaissance du terrain avant le début de l’épreuve. Après avoir introduit le renard entre les deux grilles de la maire, le chien est présenté à l’entrée et doit prouver sa détermination. Le chien sera noté sur sa capacité à donner de la voix, de façon continue, pendant une durée d’une minute minimum. 

Lorsque le renard aura atteint la deuxième galerie, les grilles seront ouvertes. Les juges observeront l’énergie du chien jusqu’à l’accul, son courage, sa voix et son aptitude à tenir au ferme. L’épreuve se termine quand le chien pousse le gibier jusqu’au bout du parcours. 

Terrier artificiel : qu’arrive-t-il au renard ?

De nombreux maîtres refusent de pratiquer la chasse avec leur chien pour éviter le  spectacle d’un animal blessé. Sachez que dans le cas du terrier artificiel, la mise à mort du renard n’est pas une obligation. Le cadre est fait pour mieux contrôler les réactions du chien et du gibier. D’ailleurs, seul le comportement compte dans la notation de cette épreuve canine : l’utilisation des aboiements, la persévérance, la qualité de l’accul. Il vous est donc plus simple d’arrêter une action du chien, avant de causer des blessures graves au renard.  

D’ailleurs, une petite note s’impose : le respect de la dignité de l’animal chassé est encouragé dans les activités de déterrage. Ainsi, il est interdit d’employer des outils contondants pour saisir le renard. De même, en cas de blessures graves, causées par exemple par une morsure du chien, les souffrances de l’animal doivent être vite abrégées.  

Comment entraîner mon chien au terrier artificiel ? 

La chasse sous terre comporte de réels dangers pour le chien. Et même sur terrier artificiel, les attaques du gibier peuvent entraver sa sécurité. Avant de pratiquer, il doit acquérir de l’expérience. Pour ce faire, il est recommandé de le mettre en présence de son ennemi naturel, dès son plus jeune âge. Rendez-vous sur des terrains propices aux passages de son gibier de prédilection. Assurez-vous de réunir les meilleures conditions pour sa sécurité (Ex. : parc fermé avec la présence de chasseurs professionnels). Ainsi, en cas de combat, le conducteur pourra intervenir. 

Débutez avec du petit gibier pour limiter les risques de blessure. Cet entraînement, en situation réelle, permet de déceler le tempérament du chien et de jauger ses qualités. Bien sûr, sa formation peut (et doit) être bien encadrée. Pour éviter les erreurs de débutants, Mouss vous encourage à vous rendre dans des clubs et associations spécialisés.

Où pratiquer le terrier artificiel ?

Les adeptes de ce sport vous le diront : en France, il est assez difficile de trouver un club pour pratiquer les épreuves de terrier artificiel. Mouss vous conseille de vous diriger vers les clubs de race, plus à même de vous renseigner sur les terrains ou associations pouvant accueillir cette discipline canine.

Continuez votre lecture et découvrez d'autres sports à pratiquer à avec votre chien.

Les commentaires sont clôturés