Comment acheter le chiot idéal au bon éleveur ?


Nos conseils pour acheter son chien dans de bonnes conditions


Un chien oui, mais où et comment l’acquérir ? Eh oui, une fois que vous avez choisi la race faite pour vous, il reste une mission importante : trouver l’éleveur qui saura vous fournir le chiot heureux et en bonne santé dont vous rêvez à un prix honnête !

C’est là que ça se corse ! Comment faire la part des choses devant l’offre pléthorique qui s’étale devant vous ?

Pas de panique, lisez les conseils de Mouss pour y voir plus clair !

Acheter son chiot

Où acheter son chiot ?

Il y a quatre possibilités pour trouver son chiot :

Acheter son chien en animalerie  

C’est la solution la plus facile : on a tous une animalerie proche de chez nous. J’aurais aimé vous dire que c’était aussi la meilleure solution. Malheureusement, beaucoup d’animaleries sont peu soucieuses d’aider les chiots à se développer. Ils passent leurs journées exposés dans des espaces trop petits, ce n’est pas non plus très bon pour la santé et la croissance.

Beaucoup de chiots à vendre sortent des animaleries avec des parasites. Les prix sont plus bas qu’en élevage mais la qualité de vie du chiot est aussi plus basse. Vous risquez d’avoir plus de frais de vétérinaire dès l’arrivée du chiot alors que vous pensiez acheter un chien pas cher.

Eleveur amateur

Depuis le 1er janvier 2016, la législation a évolué et on ne peut plus vraiment parler d’éleveurs amateurs. En effet, l’article L214-8 du code rural et de la pêche maritime impose à tout propriétaire d’une femelle reproductrice qui souhaite vendre un des chiots de se déclarer dès le premier chiot vendu. Il faut être muni d’un numéro SIREN et d’une structure déclarée. L’objectif est de limiter les abus engendrés par les “faux particuliers” qui pullulent sur les réseaux sociaux.

Avant de faire confiance à un particulier qui vend ses chiots, il vaut donc mieux vous renseigner scrupuleusement ! Surtout si les chiots ne sont pas vendus chers.

Mis à part cela, certains particuliers sont de vrais passionnés qui vendent des chiots en bonne santé et bien traités ! La vente leur sert à atténuer le coût d’une éducation vertueuse.

Eleveur professionnel

C’est chez des éleveurs professionnels que vous avez le plus de chance de trouver de vrais passionnés de la race que vous avez choisie. Choisissez un élevage officiel, muni d’un numéro SIREN et qui soit reconnu par la SCC.
Tous les éleveurs professionnels ne se valent pas, je vous conseille donc de vous renseigner avant de prendre contact. Un site internet bien documenté est un bon moyen de vous forger une première idée.

Certains éleveurs professionnels sont de très bons commerçants, qui font fonctionner efficacement un business, mais ils ne sont pas de bons éleveurs pour autant. Un prix trop bas ? Des chiots à la demande toute l’année ? Une proposition de les “envoyer” jusque chez vous ? Voilà des offres alléchantes … mais incompatibles avec de bonnes pratiques.

En fin d’article, je vous indique quelques points sur lesquels être attentif pour vous assurer que vous avez affaire à bon un éleveur professionnel.

Recueillir un chien

La dernière possibilité est aussi la moins chère, il s’agit de recueillir un chien abandonné dans un foyer ou une association. C’est une très belle manière de redonner une chance à un chien victime de la bêtise des hommes. De très belles histoires naissent de ces adoptions, mais vous choisirez un chien pour le coup de coeur individuel, pas pour la pureté de sa race et le prestige de ses antécédents.

Avant d’acheter

Quel que soit votre choix, n’oubliez pas que les premières semaines de vie d’un chiot sont déterminantes pour le reste de sa vie. Avant de prendre votre décision, faites toujours le test de l’imprinting. C’est un test indispensable et très rapide pour vous assurer que vous pourrez tisser une belle relation avec votre petit protégé.

Prix en fonction de la race

A titre indicatif, voilà quelques exemple de prix de chiens nés en élevage. La rareté de la race influence le prix.

Races L.O.F. Prix en élevage Eleveurs
Akita Inu Entre 1500 et 2700€ Voir
American Staffordshire Terrier Entre 900 et 1000€ Voir
Beagle Entre 800 et 1000€ Voir
Beauceron Entre 700 et 1000€ Voir
Berger allemand Entre 800€ et 900€ Voir
Berger australien Entre 900 et 1200€ Voir
Berger blanc suisse Entre 1100 et 1500€ Voir
Bichon maltais Entre 1500 et 3000€ Voir
Border Collie Entre 800 et 1000€ Voir
Bouledogue français Entre 1000 et 2000€ Voir
Boxer Entre 1000 et 1200€ Voir
Bull Terrier Entre 1300 et 1500€ Voir
Cane Corso Entre 1000 et 1200€ Voir
Chihuahua Entre 1300 et 3000€ Voir
Cocker anglais Entre 1000 et 1700€ Voir
Golden Retriever Entre 800 et 1200€ Voir
Jack Russell Terrier Entre 1000 et 1100€ Voir
Labrador Retriever Entre 800 et 1000€ Voir
Shiba Inu Entre 1200 et 1700€ Voir
Yorkshire Terrier Entre 1500 et 2000€  Voir

Points à surveiller

Adopter un chiot est une décision importante. Elle aura un impact sur votre vie pendant de longues années. Ne vous décidez donc pas à la légère et prenez quelques précautions avant de penser au grand jour !

Voici quelques questions clés à vous poser pendant votre visite chez l’éleveur :

Les installations sont-elles adaptées ?

Pour que le chiot se développe bien, il lui faut :

  • de la propreté
  • une humidité normale
  • de la lumière
  • de la chaleur
  • de l’espace intérieur et extérieur suffisamment grand pour jouer au grand air dans la nature et se reposer au calme.

Dans les élevages de mauvaise qualité, chaque portée est confinée dans une zone trop petite. Résultat : plus de saleté, moins de jeux et un risque de parasites plus élevé. Comment votre chiot pourrait-il développer sa curiosité et son intelligence dans ces conditions ?

La socialisation est-elle complète ?

Un chiot doit avoir fini son processus de socialisation au bout de douze semaines. Pour obtenir une bonne socialisation, il faut qu’il soit souvent en contact avec sa mère, ses frères et soeurs et plusieurs humains. Il doit se familiariser avec son environnement quotidien : la maison, la rue, le trafic, les autres animaux… Inutile de vous dire que tout cela prend du temps.

S’il y a trop de portées en même temps dans l’élevage, il n’est plus possible de passer assez de temps avec chaque chiot. L’imprégnation et la socialisation du chien seront imparfarfaites … et irréversibles.

L’éthique d’élevage est-elle respectueuse ?

Une femelle reproductrice n’est pas une machine. Chaque portée est une charge physique et émotionnelle très lourde pour elle. Renseignez-vous : combien de portée la femelle a-t-elle eues ? Au-delà de 4, 5 maximum, on est dans la sur-exploitation. D’autres détails vous mettront peut-être la puce à l’oreille, il est alors possible que vous ne soyez pas dans un élevage sérieux.  

Avez-vous accès au pedigree ?

Lorsqu’on veut acheter un chien de race, le pedigree doit être limpide et accessible. Si vous posez des questions sur les parents, grand-parents ou arrière-grand-parents du chien, on doit pouvoir vous répondre très précisément. Si ce n’est pas le cas, méfiez-vous !

Les démarches administratives sont-elles en règle ?

C’est à l’éleveur de faire inscrire les chiots au LOF, pour attester qu’ils appartiennent bien à la race et valider leur valeur. Cependant, il doit aussi s’acquitter de tout ce qui concerne le bagage sanitaire de base du chiot : certificat de bonne santé, puçage, vaccins et passeport.

Enfin, au moment de vous laisser partir avec votre nouveau compagnon, il doit vous délivrer aussi une attestation de cession.

Une législation très strict encadre la vente des animaux domestiques. C’est contraignant mais nécessaire pour les protéger.

La sélection génétique est-elle rigoureuse ?

L’éleveur canin est censé se concentrer sur une race, deux maximum. Une partie de son travail consiste à connaître parfaitement les antécédents médicaux et l’arbre généalogique de tous leurs chiens. C’est de cette manière que les spécialistes peuvent améliorer une race en sélectionnant les chiens les plus vigoureux. Certaines races ont des prédispositions à des maladies ou malformations. La sélection génétique limite ces risques. Peu d’éleveurs le font, mais il est possible et souhaitable de faire passer un dépistage complet à chaque chien avant de le faire se reproduire. Cela apporte un double avantage : le risque de maladie ou de malformation est bien mieux contrôlé et l’éleveur dispose de toutes les informations sur les antécédents génétiques dans la famille de votre chiot. En tant que spécialiste de la race, toutes ces connaissances supplémentaires sur ses chiens facilitent la réponse à toutes vos questions lors de vos premiers contacts et de vos visites. N’hésitez donc pas à l’interroger ! Une réponse détaillée et honnête est un bon signe ! .

Pour des raisons de santé et d’éthique, le nombre de portées par an est limité. Il est donc normal de s’inscrire sur une liste d’attente. S’il y a trop de portées chaque année, vous pouvez vous interroger sur l’exigence et la compétence de l’éleveur sur la sélection !

Quelle est l’implication de l'éleveur ?

Un éleveur devrait être soucieux de vous connaître et de comprendre votre mode de vie pour s’assurer que son chiot seront heureux avec vous. Vous aussi, vous pouvez demander à en savoir plus :  visiter l’élevage, rencontrer les parents, connaître leur état de santé détaillé…

Plus l’éleveur et vous partagez d’informations plus vous pouvez être rassuré sur sa volonté de vendre des chiots sains et purs. Certains éleveurs tissent une vraie relation familiale avec leurs chiens et aiment avoir de leurs nouvelles toute leur vie !

Maintenant que vous en savez plus sur les précautions à prendre avant d'acheter un chien, visitez la page de Mouss sur comment choisir son chien en cliquant ici !

11 votes. Moyenne 2.91 sur 5.

Commentaires (3)

Mandel
  • 1. Mandel | 14/11/2016
J'aurai aimé avoir un chien de taille petite à moyenne pas plus de 15 kg. Affectueux, joueur aimant les enfants. Juste une sortie le soir. Santé robuste. Appartement.
Mouss
Bonjour Mandel,

Vous pouvez trouvez tout un panel de races de chien détaillées juste ici. En espérant que vous trouviez votre bonheur :-)

Par contre, vous dites que le chien aura qu'une sortie le soir. Quelque soit la taille de l'animal, il ne peut sortir qu'une seul fois dans une journée. Un chien ne peut pas être en intérieur plus des 3/4 de sa vie.

Le chien n'est peut-être pas l'animal qu'il vous faut ?

Bien à vous,

Caroline
Dominique G
  • 3. Dominique G | 20/06/2017
Un chien doit pouvoir sortir au moins 2-3 fois par jour pour faire ses besoins Sa vessie ne supporterait pas d'être si longtemps sans sortir ou alors vous aurez des "surprises" en rentrant et de plus il risque de devenir déprimé ou agressif ! Il vaudrait sans doute bien mieux prendre un chat genre persan ou autre race calme et ayant juste besoin d'une litière, de nourriture à disposition, de jouets, d'un arbre à chat et de votre compagnie quelques heures par jour. Un animal c'est génial mais il faut aussi penser à SON bonheur et bien-être

Ajouter un commentaire