Informations sur la maladie de Cushing chez le chien !

La maladie de Cushing chez le chien !

Chien atteint de la maladie de cushing

 

Hier encore il avait la ligne et il gambadait gaiement ! Aujourd’hui, on dirait qu’il a pris dix ans ! Certes, les chiens vieillissent plus vite que nous, mais tout de même, ne souffrirait-il pas de la maladie de Cushing ?  Aujourd’hui, on se penche sur une maladie méconnue et fréquente, ses causes, symptômes et traitements.

 
 

Symptômes de la maladie de Cushing

Pris séparément, les symptômes de la maladie de Cushing font penser à un vieillissement soudain de l’organisme. Observés ensemble, on peut pourtant les reconnaître :

  • Votre chien boit beaucoup d’eau et urine beaucoup, avec une légère incontinence ?

  • Il semble avoir toujours faim ? C’est comme si son appétit s’était multiplié par dix ? Il prend beaucoup de poids ?

  • Sa masse musculaire a sensiblement diminué ? Il est donc moins puissant et dynamique ?

  • Son abdomen a commencé à pendre ?

  • Il halète bruyamment au moindre effort et semble souvent chercher l’air ?

  • Il se fatigue vite et ne joue plus avec son énergie habituelle ?

  • Il perd beaucoup de poils, sa peau est devenue plus fine et fragile, des tache de pigmentation apparaissent et il souffre d’infections cutanées à répétition ?

Si oui, une visite chez le vétérinaire s’impose : la maladie de Cushing est peut-être à l’origine de tous ces troubles et seul lui pourra vous le confirmer.

Causes de la maladie de Cushing

La maladie de Cushing est provoquée par une présence excessive de cortisol dans le sang du chien. Le cortisol est une hormone nécessaire au bon fonctionnement de l’organisme pour se préparer à des situations de stress.

Trois causes peuvent entraîner un dérèglement de la production de cortisol :

  • L’hypophyse est une petite glande qui transmet une demande de cortisol au corps. Elle fabrique de l’ACTH: une hormone qui stimule la production de cortisol par la glande surrénale. Si une tumeur appuie sur l’hypophyse, elle se met à sécréter trop d’ACTH. C’est la cause la plus fréquente : 85% des cas de maladie de Cushing.

  • La glande surrénale reçoit le message envoyé par l’hypophyse sous forme d’ACTH et produit le cortisol. C’est une petite glande située à proximité des reins. S’il y a une tumeur, elle produit du cortisol en continu, indépendamment des messages de l’hypophyse. Il s’agit de 10 à 15% des cas.

  • En cas de prise de corticoïdes dosés trop forts, il peut développer la maladie de Cushing. Ce cas est le moins préoccupant : il suffit d’arrêter le traitement ou de recalculer les doses.

Risques pour un chien atteint de la maladie de Cushing

Indépendamment des causes de la maladie de Cushing, les symptômes peuvent entraîner des complications à terme s’ils ne sont pas traités à temps.

L’organisme se fatigue et on risque de voir apparaître un diabète sucré, une embolie pulmonaire, des infections rénales ou infections du système urinaire à répétition ou enfin une inflammation du pancréas.

Il est donc indispensable de traiter la maladie dès que l’avez détectée : ce sera plus facile, moins coûteux et épargnera bien des souffrances inutiles à votre chien !

Traitement de la maladie de Cushing

D’abord, le vétérinaire a besoin, en plus de l’examen et d’une prise de sang classique, de confirmer son diagnostic en faisant passer des test sanguins plus précis à votre chien.

Ces tests sont utiles et efficaces, mais ils demandent que votre toutou s’arme de patience et passe la journée à la clinique.

Une fois le diagnostic assuré, d’autres tests sont indispensables pour comprendre la cause de la maladie : tests sanguins, tests d’urine, scanner.

En effet, s’il s’agit de tumeur, la chirurgie reste la solution la plus souvent envisagée, mais il faut avoir localisé la tumeur et identifié d’éventuelles métastases.

Lorsque la tumeur se trouve dans l’hypophyse, l’opération est complexe et son efficacité baisse. Votre vétérinaire vous proposera peut-être un traitement à base de trilostane. Cette molécule ne soigne pas la maladie mais permet de maîtriser les symptômes en bloquant la synthèse du cortisol dans la glande surrénale. C’est un traitement à vie, assez lourd et qui demandera un suivi régulier, surtout dans les premiers temps.

Certains sites mettent en cause l’alimentation et recommandent un traitement naturel et un changement de nourriture.

Pour découvrir d'autres maladies canine comme la maladie de carrée, la leishmaniose, la parvovirose, etc. continuez votre lecture juste ici !

Exprimez-vous !

Une question ? Une remarque ? Des informations à ajouter ? N'hésitez pas à commenter l'article pour aller plus loin... Moi et mes potes seront ravis de vous répondre Sourire

 

Les maladies du chien

2 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Ajouter un commentaire