Les gestes de premier secours sur un chien !

Adopter les gestes qui sauvent pour les chiens aussi !

Femme faisant les gestes de premier secours sur un chien

 

Le maître le plus vigilant ne peut pas garantir complètement son chien des accidents, empoisonnements, étouffements, etc. Il est donc très important de s’y préparer et de ne pas céder à la panique le jour venu. Avec les bons gestes, les chances de survie augmentent, il s’agit donc de passer le relai aux professionnels dans les meilleures conditions possibles. Voici quelques conseils pour réagir au mieux en cas de catastrophe !

 
 

Vérifier la température et le pouls

Si vous constatez que l’état de votre chien se dégrade brutalement, il est important d’avoir des critères objectifs à donner aux professionnels. La température et le pouls sont deux indicateurs des fonctions vitales, il faut savoir les observer et les évaluer correctement.

  • Entre 38° et 39°, la température est normale. Elle varie au cours de la journée. C’est seulement si elle est significativement plus basse ou plus haute qu’il faut vous inquiéter.
  • Le nombre de pulsations par minute varie beaucoup en fonction de la taille et de l’âge du chien. Entre 70 et 120 battements par minute, on est dans une fourchette acceptable pour les chiens. Ce qui compte lorsque vous cherchez le pouls, c’est surtout de le trouver, de sentir sa puissance et sa régularité.
  • Pour trouver le pouls d’un chien, il faut le coucher sur le côté et lever la patte arrière qui se trouve la plus proche de vous. Ce faisant, posez vos doigts dans la pliure de l’aine, pour percevoir les battements de l’artère fémorale.
  • Un conseil : entraînez-vous tranquillement avec votre chien quand tout va bien !

Problème respiratoire

Le rythme respiratoire est souvent altéré en cas d’accident. Il faut déterminer si cette altération est grave et engendre une urgence particulière ou non. Pour cela, il est très important, après un accident, de rester auprès de votre chien sans gesticuler ni crier. Parlez le plus calmement possible et montrez-vous rassurant, car votre panique pourrait ajouter du stress au chien, augmenter sa cadence respiratoire et fausser votre évaluation.

Respiration sifflante ? Irrégulière plusieurs minutes de suite ? Si vous comptez moins de 15 respirations par minutes, le chien est en grande détresse respiratoire, il doit très rapidement être pris en charge par des professionnels.

La manoeuvre de Heimlich en cas d’étouffement

S’étouffer en avalant des objets arrive malheureusement à certains chiens trop curieux. L’objet coincé dans la gorge bloque la respiration, le chien s’étouffe et ne parvient pas à chasser le corps étranger de son oesophage malgré ses efforts.

Tant que le chien tousse, restez à côté et observez-le. Tousser reste la meilleure manière de sortir ce qui obstrue sa respiration. Si la toux s’arrête sans que l’objet ne soit sorti et que le chien est en détresse, commencez par essayer de profiter de la gravité : si le chien est petit, saisissez-le par les hanches, la tête en bas, et donnez deux secousses fortes avant de le replacer au sol pour voir si l’objet a bougé.

Si le chien est plus grand, n’essayez pas de le soulever. Contentez-vous de lever les pattes arrières pour que sa gueule se retrouve penchée vers le bas.

Il est aussi possible de taper 5 fois entre les deux épaules pour essayer de dégager ce qui est bloqué.

Enfin, si le chien continue à s’étouffer, la technique de Heimlich peut s’appliquer comme avec les humains. Il s’agit de placer derrière le chien, debout ou à genoux selon sa taille. Pour un grand chien, entourez sa taille avec vos bras, pour un petit chien, 3 doigts posés sur l’abdomen suffisent. Exercez une pression forte sur l’abdomen de manière brève et répétée 5 fois de suite. Observez ensuite dans la gueule du chien si l’objet s’est déplacé.

Un fois que le chien a recraché l’objet, il faut tout de même s’assurer qu’il respire correctement.

Réanimation : bouche à museau et massage cardiaque

On n’envisage la réanimation cardio-pulmonaire que pour un chien qui ne respire plus et n’a plus de pouls.

C’est une technique très impressionnante et délicate. Dans un premier temps, il faut placer le chien allongé sur le côté, sortir la langue sur un côté du museau et fermer la gueule avec ce que pouvez trouver : laisse, corde, bandeau, ce qui est important, c’est que la truffe et la bouche restent accessibles.

Pour un petit chien, la respiration artificielle passe également par la bouche et la truffe tandis que pour un grand chien, elle ne passe que par la truffe. Il faut souffler avec force, comme pour gonfler un ballon. Observez si le torse se gonfle et répétez l’opération 2 à 3 fois avant de vérifier le pouls.

Si le pouls ne reprend pas, alternez avec un massage cardiaque : 5 à 10 compressions thoraciques fermes et rapides, adaptées à la taille du chien. Toutes les deux minutes, vérifiez le pouls.

Dès l’apparition de signes vitaux, il est indispensable d’arrêter et de transporter le chien au plus vite chez un vétérinaire ou une clinique.

Formations aux premiers secours sur un chien

De plus en plus de maîtres suivent des sessions de formation aux premiers secours pour les animaux domestiques. Chats et chiens peuvent être réanimés dans bien des cas si on sait faire les bons gestes. Les formations sont complètes et pratiques, il faut juste s’assurer que les formateurs ont les diplômes et les compétences requises et que les techniques utilisées ont été mises à jours récemment.  

Pour être prêt et réactif, apprenez avec Mouss à détecter les symptômes qui montrent que votre chien a un problème : tous les articles se trouvent ici !

Exprimez-vous !

Une question ? Une remarque ? Des informations à ajouter ? N'hésitez pas à commenter l'article pour aller plus loin... Moi et mes potes seront ravis de vous répondre Sourire

 

Les différents symptômes chez les chiens

2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire