Informations sur le chien en rut !

Comment reconnaître le comportement du chien en rut et quelle attitude adopter ?

Chien scottish en rut

On n’en parle pas très souvent, mais pourtant, les chiens ont une vie sexuelle qu’il est intéressant de connaître pour mieux les comprendre. Il y a beaucoup d’idées reçues et de tabous autour des chaleurs chez la chienne et du rut chez le chien. En quelques mots, voilà ce qu’il faut savoir pour que ça ne devienne pas une source de conflit entre lui et vous.

 
 

Comment reconnaître le comportement du chien en rut ?

Au moment de la puberté, le comportement de votre petit mâle peut changer. Il est toujours aussi adorable, mais lorsqu’il sent des phéromones de femelle en chaleurs :

  • Il réclame tout le temps des promenades avec insistance. Le risque de fugue est augmenté, il faut être vigilant.

  • Il guette les femelles et hume l’air avec insistance.

  • Il tourne en rond et urine plus souvent.

  • Lorsqu’il aperçoit une femelle en chaleurs, il la renifle, la lèche, urine autour d’elle et ne veut plus s’éloigner d’elle.

  • A la maison, il peut aboyer, gémir, voire hurler, il est extrêmement agité.

  • La présence de testostérone dans son organisme accroît les comportements un peu combatifs et “dominants” et diminue les attitudes sociales.

Beaucoup de maîtres sont inquiets pour leur chien lorsqu’il commence à présenter ce type de comportement. En réalité, tout cela est normal, votre chien ne souffre pas et en quelques heures ou quelques jours, tout devrait redevenir comme d’habitude.

Pourquoi un chien est-il en rut ?

Contrairement à beaucoup d’animaux chez qui la période de rut est cyclique, le chien est en rut instantanément lorsqu’il perçoit les phéromones envoyées par une femelle en chaleur. Dans ce cas, le taux de testostérone augmente dans son sang et influence son comportement.

Chez le jeune chien ces sensations sont bouleversantes, il ne comprend pas ce qui lui arrive et n’associe pas forcément ce déferlement d’énergie avec la femelle en chaleur. Il risque de chevaucher un peu tout ce qu’il trouve : oreillers, compagnons de jeu, jambe, nounours, etc. Contrairement à ce qu’on lit parfois, ce n’est pas une volonté de domination ou de remise en question de la relation maître/chien ! Ce n’est pas non plus une volonté compulsive de s’accoupler avec toutes les femelles : c’est seulement l’apprentissage de sa sexualité qui le travaille.

Pour un chien plus expérimenté, cette situation est moins angoissante. Il sait ce qui se passe et fait très bien le lien avec la présence d’une femelle en chaleurs. Il ne risque plus de se frotter à tout ce qui passe à sa portée. Même s’il est agité pendant quelques heures, dès qu’il ne perçoit plus les phéromones, il reprend peu à peu son comportement habituel.

Comment réagir ?

Votre chien n’est pas mal intentionné, et votre rôle en tant que maître est de le guider pour contrôler ce qui lui arrive.

A éviter

On pourrait commencer par faire la liste de ce qu’il ne faut pas faire !

  • Entrer dans le rapport de force en pensant qu’il conteste votre autorité et cherche à être dominant. Si vous le grondez lorsqu’il est en rut, il risque d’assimiler cet état à un conflit ce qui pourrait le désocialiser peu à peu et privilégier les comportements agressifs.

  • Penser qu’il a un besoin réel à satisfaire avec une femelle en chaleurs. Si l’occasion se présente, il le fera, sinon il reviendra à son état habituel en quelques heures.

Les solutions possibles

  • Soyez bienveillant et sécurisant. C’est la meilleure manière de lui rappeler en douceur le lien hiérarchique qui vous unit.

  • Éloignez-le de la source. Les phéromones “contaminent” une zone pendant plusieurs heures. Emmenez votre chien se promener ailleurs, dans la nature, sur un autre parcours ou en voiture.

  • Jouez avec lui : oui, il aura sans doute un comportement plus “viril”, ce qui ne veut pas dire qu’il devient dangereux. Se défouler et se distraire devrait lui fournir un dérivatif pour canaliser ses émotions.

  • Si la situation devient problématique, n’attendez pas et allez rapidement consulter un comportementaliste qui pourra vous aider à y voir plus clair pour rétablir de bonnes relations.

  • La castration est une solution dont vous pouvez parler avec votre vétérinaire et votre comportementaliste. Ce n’est pas une solution miracle : s’il y a des incompréhensions entre vous, elle ne les résoudra pas.

Et si vous voulez en savoir plus sur la reproduction canine, la santé, les soins de nos toutous préférés, poursuivez votre lecture juste ici !

Exprimez-vous !

Une question ? Une remarque ? Des informations à ajouter ? N'hésitez pas à commenter l'article pour aller plus loin... Moi et mes potes seront ravis de vous répondre Sourire

 

La reproduction chez les chiens

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire