Quel chien choisir pour votre mode de vie ?


Avant de choisir votre chien, voici quelques questions à vous poser pour vivre une belle histoire avec lui !


Vous voilà décidé, vous allez adopter un chien qui sera votre compagnon pour de nombreuses années ! C’est un très beau projet mais faut-il encore trouver le bon chien, celui qui vous correspondra à vous.

Pour que l’entente se passe au mieux, il faut maintenant définir le compagnon qui vous correspond le mieux et heureusement, une fois encore, Mouss est là pour vous aider à vous poser les bonnes questions et vous guider dans votre choix !

Choix du chien

Je suis quel type de maître ?

Votre présence

Combien d’heures par jour quelqu’un est-il à la maison ? Eduquer son chien à supporter la solitude est indispensable, mais tous ne sont pas égaux et certains souffrent toute leur vie des heures passées seuls. Si la maison est vide toute la journée, pensez au Lhassa Apso ou au Spitz finlandais, qui supportent bien la solitude. Si vous êtes tout le temps chez vous, un Boston Terrier, un Foxhound, un Parson Russel Terrier ou un Terrier Tibétain peuvent être envisagés.

Votre tempérament

Vous êtes plutôt nerveux ou zen ? Comme les humains, certains chiens préfèrent les ambiances toniques et d’autres les ambiances calmes. Si vous avez le sang chaud, évitez le Berger des Shetland, qui n’est pas du tout à l’aise dans les moments de crise. Si vous êtes calme et affectueux, vous avez le choix !

Votre expérience

Avez-vous déjà éduqué un chien ? Certaines races sont très dociles et se laissent éduquer avec facilité et plaisir, comme le Coton de Tuléar ou l’Epagneul Breton. D’autres, qui sont tout aussi intelligentes, prennent un malin plaisir à vous faire tourner en bourrique et demandent fermeté et technique pour en faire des chiens bien élevés, comme le Spitz japonais et le bel Akita Inu !

Vos activités

Etes-vous sportif ? Certains chiens ont besoin de se dépenser souvent, beaucoup et longtemps pour rester en forme. D’autres, au contraire, préfèrent profiter des coussins du canapé entre deux balades tranquilles. Je ne vous fais pas un dessin, l’impact sur votre vie quotidienne est énorme ! Si vous aimez la courses en pleine nature, la randonnée, le vélo, pensez au Porcelaine ou à tous les chiens de la famille des Bergers, qui sont infatigables. Attention, certains petits chiens aussi ont besoin de sport, comme les Jack Russel Terrier ! Si vous êtes plutôt accro à la sieste, c’est le Yorkshire Terrier ou le Scottish Terrier qui vous y rejoindront avec plaisir !

Votre famille

Quelle famille vais-je offrir à mon chien ? Vivez-vous seul ? En couple ? Avec des jeunes enfants ? Avec des enfants déjà grands ? Si vous vivez seul ou en couple sans enfants, les autres critères seront plus déterminants pour vous. Si vous avez de jeunes enfants, il vous faut une bonne pâte, un chien prêt à supporter les malices, taquineries et maladresses de vos petits monstres, comme un Bouvier Bernois, un Samoyède ou un Spitz allemand, très patients, ou un Chihuahua ou un Clumber Spaniel, très joueurs !

Quel est mon environnement ?

Là, il s’agit d’une vraie question de physiologie et de capacité d’adaptation. Autant vous dire que c’est aussi fondamental !

Votre logement

Quel logement pour mon chien ? Doit-il vivre en coloc avec d’autres animaux ? Appartement ou maison, il y a des préférences, chez les chiens comme chez les humains ! On pense souvent que les petits chiens sont plus heureux que les grands en appartement. Certes, le Lhassa Apso et le Pekinois s’y adaptent très bien, mais aussi le Boxer et le Colley y sont heureux ! En revanche, le Husky sibérien ou le Mâtin des Pyrénées risquent d’avoir plus de mal à s’habituer aux petits espaces ! Quant à la coloc avec d’autres animaux, ce ne sera pas un problème pour les Bichons ni pour le Berger d’Islande, mais un vrai défi pour le Teckel ou le Malamute d’Alaska !

Vos balades

Balade en ville ou dans la nature ? Souvent liée à la question du besoin d’exercice, certains chiens ont des instincts de chasseur ou de berger et des besoins de grands espaces, comme le Husky sibérien, l’Epagneul français et l’Epagneul breton, par exemple. D’autres se trouvent à la ville comme chez eux : le Caniche ou le Carlin, par exemple !

Vos vacances

On part en vacances ensemble ? Si vous aimez les voyages et voulez les partager avec votre chien, il vaut mieux choisir une race qui aime ça ! Pensez au Border Terrier, au Bouledogue français ou au Jack Russel Terrier, mais oubliez les Lévriers ou les Mâtins qui préfèreront rester avec vos proches ! Avant de le mettre en pension dans un chenil, assurez-vous qu’il supporte la cohabitation avec d’autres animaux !

Votre climat

Climat très chaud, très froid ou modéré ? En climat modéré, presque tous les chiens parviennent à s’adapter. La question se corse quand il fait chaud en été ( >30°) ou froid en hiver (<0°). Les grands chiens issus de froides contrées, comme le Husky sibérien, le Chow-Chow ou le Terre-Neuve n’ont pas de problème de froid mais doivent être surveillés quand il fait chaud. En été, les grands chiens, les petits chiens, les chiens à poils longs avec une sous-couche dense souffrent plus que les autres et demandent des soins et de l’attention.

Un chien oui, mais pour quoi faire ?

Selon leur histoire et leur sélection génétique, les chiens ont des fonctions plus ou moins définies par race.

Pour la compagnie

Chien de compagnie ? Comme le Bichon maltais, le Boston Terrier ou le Basset Hound ? Ne comptez pas sur lui pour monter la garde mais pour vous faire rire et vous câliner !

Pour la garde

Chien de garde ? Le Doberman, les Bergers ou le Dandie Dinmont Terrier montent très bien la garde et savent faire reculer l’intrus et vous alerter de toute intrusion.

Pour les concours

Chien de concours ? Pour l’Agility, c’est beaucoup une question d’éducation et d’entraînement, plus que de race. Pour la beauté, plusieurs races règnent en maîtres sur les concours, comme le Caniche royal ou le Lévrier Afghan.

 

Pour la chasse

Chien de chasse ? Ah, les chasseurs ! Ils sont nombreux ! La famille des Terriers, mais aussi le Flat Coated Retriever ou d’autres Retriever sont de très bons chasseurs. Les chiens d’eau, les Epagneuls et Basset, bref, vous avez l’embarras du choix !

Je souhaite consacrer quel budget ?

Budget adoption

L’adoption comprend ou non les frais administratifs et frais de vétérinaire inhérents à une adoption. En élevage, le prix du chiot varie entre 600 et plus de 2700€ selon la rareté de la race. Mais les frais ne sont pas toujours compris. En foyer, on vous demande souvent une participation financière entre 150 et 200€, défiscalisée par la suite. Le chien est déjà vacciné et les démarches administratives sont comprises. Si vous adoptez un chiot d’une portée de particuliers en famille, il vaut mieux que l’acte soit bénévole, mais tous les frais supplémentaires sont à votre charge !

Budget santé

Tous les chiens auront besoin de frais de santé au cours de leur vie. Certaines races sont plus robustes que d’autres comme le Golden Retriever, le Border Collie ou le Fox-Terrier, tandis que d’autres demandent soins et attention comme le Shar Pei ou le Greyhound. Les chiens dont la santé est fragile ont plus de chance d’entraîner des frais de vétérinaire plus élevés. Il vaut mieux anticiper cette difficulté en contractant dès l’adoption une mutuelle qui vous aidera à lui apporter le meilleur tout au long de sa vie !

Budget éducation

Certaines races sont plus difficiles à éduquer que d’autres et peuvent demander l’intervention d’un comportementaliste ou d’un éducateur professionnel pour s’adapter à la société : les Malinois, par exemple, ou certains Terriers, comme le Jack Russel. Malgré les offres avantageuses et les formules, comptez entre 25 et 40€ par heure.

Budget nourriture

Il dépend de beaucoup de critères : âge, santé, taille, qualité choisie … Plus vous choisissez un chien de grande taille, plus il a besoin d’une grande quantité de nourriture. C’est un budget qui peut varier entre 20 et 60€ par mois.

Budget moyen par an

Enfin, si l’on additionne tout, un chien robuste, demandant peu de soins peut vous coûter entre 800 et 1000€ par an, tandis qu’un chien plus fragile ou un grand compétiteur peut demander un budget entre 2000 et 5000€ par an.

Choisir le bon chiot avec le test de l’imprinting

Une fois que vous avez choisi la race et le lieu d’origine, reste à vous assurer que les chiots feront de bons chiens socialisés. A partir de un mois et demi, on peut soumettre la portée au test de l’imprinting, pour voir s’ils ont bien associé les humains à leur environnement familier.

L’imprinting : définition

Souvent méconnu du grand public, le test de l’imprinting est indispensable lorsqu’on est en voie d’adoption d’un chiot.

Le principe est simple : jusqu’à la fin du sevrage, les chiots apprennent des choses indispensables de leur mère et des humains autour d’eux. Il est très important qu’ils voient de manière régulière plusieurs humains et les associent à leur vie courante de manière positive pendant les cinq premières semaines de leur vie. Dans une famille avec des enfants qui jouent avec les chiots, cela se fait naturellement, les chiots passent de main en main et ne sont pas effarouchés lors des nouvelles rencontres. Dans les élevages, une portée peut se retrouver un peu isolée, surtout si plusieurs sont nées en même temps. Si leur imprinting n’est pas fait à temps, les dégâts seront définitifs pour les chiens.  

Faîtes le test

Approchez-vous tranquillement et silencieusement de la portée et asseyez-vous au milieu des chiots.

  • S’ils viennent immédiatement à votre rencontre pour vous flairer et vous inviter à jouer avec eux, l’imprinting est bon et les chiens seront bien socialisés.
  • Si leur premier réflexe est la peur, mais qu’ils se rapprochent ensuite et vous invitent à jouer après un certain temps, leur imprinting est incomplet et il est urgent qu’ils voient plus d’humains dans les deux prochains semaines, avant qu’il ne soit trop tard pour leur structuration mentale.
  • Si les chiots ont peur et ne se rapprochent de vous à aucun moment, c’est qu’ils n’ont pas été mis au contact des humains. Il faut absolument rectifier cette lacune dans les jours qui viennent ou ils seront définitivement inaptes à la vie en famille avec un maître !

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau