Informations sur le squelette du chien !

Particularités, formation et rôles de la structure osseuse du chien !

Squelette d un chien 1

Comme tous les mammifères, le chien est un vertébré. On s’en rend assez bien compte en le voyant se déplacer et mâchouiller ses jouets ! Comment s’articule le squelette du chien ? Comment le protège-t-il ? A-t-il un rôle dans la puissance manifeste du chien lorsqu’il court et saute ? Si vous vous posez ces questions, alors il est temps de lire cet article !

 
 

Description du squelette chez le chien

Du foetus à la vieillesse, le squelette évolue et permet au chien de vivre sa vie en toute tranquillité, inconscient des miracles scientifiques qui le rendent si puissant et agile !

Formation du squelette chez le chiot

Dans le ventre de la chienne, le squelette du foetus se forme très tard. Dans un premier temps, c’est un simple cartilage. Il faut attendre les dernières semaines de la gestation pour qu’il s’ossifie enfin et devienne suffisamment résistant pour porter le poids du chiot à sa naissance ! Les os sont recouverts d’une membrane fibreuse appelée le périoste.

Croissance osseuse

Au fur et à mesure que le chien grandit et que ses os se solidifient, le périoste est assimilé au squelette pour le fortifier et les couches inférieures de l’os sont absorbées et recomposées pour éviter que les os ne deviennent trop lourds et épais. Des trabécules tapissent et consolident l’intérieur du tube osseux, permettant à la moëlle osseuse de jouer son rôle crucial pour l’organisme.

Pour grandir, les os ont besoin d’être nourris par les éléments contenus dans le sang. Pour permettre ces échanges, un canal nourricier dit “médullaire” se trouve dans les os longs qui sont irrigués par des artères. Cet échange permet également la métaphyse, c’est-à-dire l’ossification des cartilages au niveau des articulations.

Structure du squelette chez l’adulte

La structure osseuse générale du chien est architecturée comme celle de ses ancêtres primitifs. Cependant, les évolutions des différentes races ont apporté de grandes variations ! Le nombre d’os est compris entre 280 et 300 os dont la taille peut varier selon les races.

Les chiens sont techniquement des plantigrades, c’est à dire qu’ils marchent sur leurs doigts et non sur la plante des pieds. En effet, leur corps est supporté par les 4 doigts externes de la 3ème phalange.

Certains os sont flottants, comme la dernière paire de côtes.

Enfin, petite particularité : les mâles disposent d’un os supplémentaire : l’os pénien !

Les différents rôles du squelette du chien

Plusieurs types de rôles sont remplis par le système osseux du chien :

Rôles mécaniques

Vous vous en doutez, le squelette a tout d’abord un rôle mécanique. Il sert à porter les tissus mous et à soutenir le corps. Il permet aussi de faire levier pour permettre au chien de se déplacer.

Enfin, il permet de protéger les organes mous, comme le coeur, les poumons et le cerveau.

Rôle biologique

Les os ne sont pas qu’une structure imperméable. Ils contiennent le calcium, le phosphore, et d’autres minéraux nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme. Il y a en permanence des échanges entre les tissus osseux et le sang.

Par ailleurs, c’est à l’intérieur des os, dans la moelle osseuse que se forment la plupart des cellules sanguines : les globules rouges et blancs, indispensables au système immunitaire.  

Utilité des cartilages

Les cartilages se trouvent au niveau des articulations. Ils augmentent la souplesse des membres et de la colonne vertébrale tout en absorbant les chocs pour éviter qu’ils n’endommagent les tissus et les os.

Les pathologies liées au squelette du chien

Les problèmes de santé dus aux os ne sont pas les plus nombreux, cependant il en existe quelques uns à ne pas négliger :

  • Problème de croissance : une alimentation insuffisante en minéraux et en calcium chez la chienne gestante ou les chiots peut causer des fragilités osseuses à long terme.
  • La dysplasie de la hanche est une asymétrie de la tête du col du fémur et de sa cavité. C’est un problème génétique qui touche en priorité les grandes races de chiens. Elle peut devenir très handicapante chez les sujets les plus atteints.
  • Fracture : comme chez tout vertébré, un choc violent peut entraîner une fracture.
  • Bien qu’assez rares, des tumeurs peuvent s’implanter dans un os.  
  • Vieillissement et décalcification : les chiens âgés métabolisent moins bien le calcium. Cela les rend plus sensibles aux problèmes de fractures et de douleurs osseuses.

Pour en savoir autant que Mouss sur l’anatomie du chien, lisez toutes les fiches qu’elle vous a préparées juste ici !

Exprimez-vous !

Une question ? Une remarque ? Des informations à ajouter ? N'hésitez pas à commenter l'article pour aller plus loin... Moi et mes potes seront ravis de vous répondre Sourire

 

Tout savoir sur l'anatomie du chien

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire