Informations sur le pénis du chien !

Elément central de l’appareil génital du chien, le pénis est essentiel à la reproduction !

Appareil genital du chien

Que l’on est l’intention de faire se reproduire son chien ou non, il est important de veiller à ce que son système génital soit non seulement dépourvu de toute malformation, mais également parfaitement sain. Mieux connaître cette partie de son anatomie permet d’envisager en toute sécurité le coït avec une femelle en vue de faire naître une portée.

 
 

Description des organes génitaux du chien

Bien savoir comment se compose le système génital du chien permet de se faire une première idée lors d’un examen. Le pénis est la partie extérieure la plus visible, mais d’autres éléments sont également indispensables.

Composition du système génital du chien

Pour fonctionner correctement, les organes génitaux du chien comprennent :

  • Le pénis pour déposer le sperme à l’intérieur des voies génitales de la femelle
  • Les testicules qui produisent les spermatozoïdes
  • Le scrotum, petit sac externe qui contient et protège les testicules et de l’épididyme où le sperme est stocké
  • L’uretère qui permet le transport spermatique vers le gland
  • La prostate, productrice et émettrice de liquide séminal

Chez le jeune chien mâle qui termine sa croissance, il est important de s’assurer que le scrotum est bien descendu et contient bien deux testicules. Sinon, il ne sera pas apte pour la reproduction.

Description du pénis du chien

Proportionnellement au chien, son pénis est relativement important puisqu’il mesure entre 6 cm et 25 cm selon les races et les individus.

Au repos, seul le gland est parfois visible, mais le pénis lui-même est complètement recouvert par le prépuce, ou fourreau.

Le gland se compose de deux parties constituées par le corps caverneux. L’extrémité allongée facilité la pénétration, elle est relativement fine. Vers la base, se trouve le bulbe du gland, spécifique aux chiens, qui favorise le nouage.

Le chien dispose également d’un os pénien destiné à assurer sa rigidité, car l’érection ne repose pas uniquement sur l’afflux de sang dans le corps caverneux.

Fonctionnement du pénis du chien

Une fois que le chien a flairé la présence d’une chienne en chaleur, il est généralement en rut. Pour autant, le pénis n’entre pas encore en érection. C’est la femelle qui donne le signal du coït en déplaçant sa queue sur le côté et en présentant sa vulve.

Le coït ne dure pas très longtemps … si le chien est expérimenté ! Il monte la femelle en l’agrippant avec les membres antérieurs et peut aussi s’aider des dents en attrapant la peau du cou.

Durant la pénétration, le pénis libère 3 types d’éjaculation :

  • la fraction urétrale accompagne la pénétration. Elle est principalement lubrifiante et ne contient pratiquement pas de spermatozoïdes
  • l’éjaculation spermatique, de couleur blanche, contient les gamètes du mâle ainsi que le liquide épididymaire. Il intervient au bout d’une ou deux minutes.
  • enfin, le liquide prostatique représente presque 90% de l’ensemble des fluides libérés. Il s’écoule pendant la phase du nouage qui peut durer 5 à 20 minutes. Il a pour objectif de pousser les spermatozoïdes dans l’utérus de la chienne.

Le nouage est spécifique à l’acte de reproduction chez les chiens : le pénis toujours en érection reste bloqué par un spasme vaginal. Le mâle se retourne et les chiens restent collés dos à dos.

Attention, il ne faut jamais intervenir pendant cette période, et surtout pas essayer de séparer les animaux. Le risque de blessure grave serait réel. Il faut attendre la fin de l’érection du mâle et la sortie du pénis, libéré par l’arrêt de la contraction qui le retenait.

Les troubles liés au pénis du chien

Le pénis du chien est susceptible de souffrir de nombreux troubles :

  • Le paraphimosis empêche le retour du pénis dans le fourreau, livrant celui-ci aux risques d’infection. Il est plus fréquent chez les chiens à poils longs
  • L’inflammation vésicale, glandulaire ou d’un autre tissu
  • Maladies infectieuses contagieuses : herpès, mycoses, etc
  • priapisme du chien
  • prostatisme
  • tumeur testiculaire ou prostatique
  • fracture de l’os pénien

En cas de problème, c’est toujours le vétérinaire qui doit prendre en main l’examen et le traitement du chien !

Mieux connaître l’anatomie de son chien, c’est mieux le protéger. Si vous êtes curieux d’en savoir plus, cliquez ici !

Exprimez-vous !

Une question ? Une remarque ? Des informations à ajouter ? N'hésitez pas à commenter l'article pour aller plus loin... Moi et mes potes seront ravis de vous répondre Sourire

 

Tout savoir sur l'anatomie du chien

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire