Informations sur la gastrite chez le chien !

Comment se manifeste la gastrite canine sous sa forme chronique ou aiguë ?

Radio d un chien ayant avale des os

 

Les maux d’estomac, le chien connaît ça ! Mais la gastrite, ce n’est vraiment pas un bon moment à passer, et pourtant, c’est l’un des troubles digestifs les plus fréquents chez le chien ! Cette inflammation des parois internes de l’estomac peut être chronique ou aiguë, et dans les deux cas, il est important de la reconnaître pour savoir comment la traiter !

 
 

Symptômes de la gastrite

La gastrite touche l’estomac. Le premier symptôme, ce sont donc des vomissements. Un chien qui rend son repas ou qui vomit à jeun doit être observé. Il est fréquent que de petits vaisseaux se rompt, entraînant la présence de sang dans le vomi. En général, des douleurs abdominales accompagnent rapidement ces premiers symptômes, ainsi que des diarrhées. En plus de la fatigue brutale qui s’abat sur le chien, on peut aussi remarquer une perte d’appétit et une production inhabituelle de bave.

Une gastrite aiguë dure en moyenne entre 24h et 48h, le temps pour le système digestif de se débarrasser de l’élément nocif. Les crises sont plus longues et moins visibles, mais elles reviennent régulièrement, ce qui fatigue le chien et favorise l’affaiblissement général.  

Causes de la gastrite chez le chien

Il faut vraiment distinguer les causes de la gastrite aiguë et chronique.

  • La gastrite aiguë est souvent alimentaire. Le chien a trop mangé, ou il a avalé des aliments avariés, empoisonnés ou toxiques (par exemple en fouinant partout pendant une balade). Il peut aussi s’agir d’un médicament qui irrite la paroi stomacale. Chez les jeunes chiens, il ne faut pas sous-estimer les risques de coprophagie ou d’ingestion d’un objet indigestible (plastique ou caoutchouc, aiguille, cheveux, etc). Enfin, tout chien peut attraper un parasite qui provoque une crise aiguë. Il ne faut pas sous-estimer une gastrite provoquée par une indigestion, car si elle passe en retournement d’estomac, le chien entre en situation d’urgence vitale.
  • En cas de gastrite chronique, les causes sont plus compliquées à trouver. Un parasite installé dans l’organisme, un parvovirus ou la maladie du Carré, par exemple, peuvent être à l’origine de l’infection. Une intolérance alimentaire ou des reflux de bile en provenance du duodénum sont aussi des causes possibles. Enfin, il ne faut pas négliger la piste des cancers, ou d’inflammation provoquée par la présence de différents types de globules blancs dans l’estomac. Elles sont de deux types : la gastro-entérite lymphoplasmocytaire et la gastro-entérite éosinophile qui touche surtout les Shar Pei, les Rottweiler et les Bergers allemands.

Bon à savoir : le stress peut également être une cause de gastrite aiguë ou chronique selon la situation.

Risques encourus par le chien

Les risques ne sont pas du tout les mêmes d’une cause à l’autre. C’est pourquoi il est recommandé d’être toujours prudent et d’aller voir le vétérinaire au moindre soupçon. C’était peut-être une simple indigestion et après une période de jeûn, le chien va s’en remettre tout seul, mais en cas de retournement d’estomac, d’intoxication ou d’empoisonnement, seul le vétérinaire est en mesure de sauver le chien à temps !

La gastrite chronique est d’abord un symptôme, mais au fil du temps, elle peut devenir la cause de nouveaux dérèglements du système digestif. Maintenir des tissus en situation d’irritation permanente n’est jamais bon !

En ce qui concerne les symptômes de la gastrite, et surtout les vomissements, l’impact sur l’état général du chien varie selon l’âge et le poids de l’individu. Un Labrador de 37 kg jeune et en pleine forme a des réserves, son état n’est pas tout de suite préoccupant. A l’inverse, un chiot de deux mois qui pèse moins d’un kilo risque de se déshydrater et de s’affaiblir très vite. Il vaut mieux l’emmener chez le vétérinaire dès les premiers signes.

Traitement de la gastrite

Le traitement est complètement différent selon la cause. Dans le cas d’une gastrite aiguë, l’urgence est de retirer sa nourriture au chien et le mettre à la diète pendant 12h à 48h, selon l’évolution des symptômes. Si ça va mieux, on peut recommencer progressivement lui donner à manger en petites quantités une nourriture peu grasse.

Chez le vétérinaire, l’urgence concerne d’abord les symptômes : liquide en intraveineuse pour réhydrater, piqûre antiémétique pour les vomissements et administration d’antalgiques pour la douleur.

Ensuite, selon la cause, le vétérinaire peut prescrire également un vermifuge, des antibiotiques ou un anti-inflammatoire pour observer comment le chien réagit.

Dans le cas d’une gastrite chronique, on commence généralement par réajuster le régime alimentaire et étudier l’environnement du chien. Si ça n’a pas d’incidence sur ses symptômes, le vétérinaire peut alors suggérer des examens approfondi pour chercher d’autres causes.

Pour connaître les autres maladies qui peuvent toucher les toutous, cliquez ici !

Exprimez-vous !

Une question ? Une remarque ? Des informations à ajouter ? N'hésitez pas à commenter l'article pour aller plus loin... Moi et mes potes seront ravis de vous répondre Sourire

 

Les maladies du chien

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire