Informations sur les chiens dits “Pica” !

Le Pica est un trouble du comportement alimentaire chez le chien qui doit être pris au sérieux !

Chien qui mange un truc non comestible

Pendant leur phase orale, les chiots mettent tout à la bouche. C’est une façon d’explorer le monde commune à tous les mammifères. Rien de particulièrement inquiétant, il faut juste veiller à ce qu’il ne s’étouffe pas. C’est lorsque le comportement perdure une fois le chien adulte qu’il faut commencer à s’interroger. Pourquoi un chien développe-t-il le pica ? Voici quelques conseils pour les maîtres décontenancés par cette attitude étrange.

 
 

Symptômes du Pica

On parle de pica uniquement lorsqu’un comportement est récurrent et excessif. Le pica décrit la manie de manger des choses qui n’ont aucune valeur nutritive et ne sont pas destinées à être mangées : terre, sable, bois, plastique, végétaux, tissus, etc.

Lorsque le chien mange ses excréments, on parle de coprophagie. Les deux peuvent être associés, bien qu’il s’agisse de deux troubles différents.

Certains chiens mangent également de l’herbe, ce qui n’est pas forcément associé au pica et peut être un comportement rationnel, même s’il comporte également des risques.

On ne commence à parler de pica que lorsque ce comportement est durable. Le diagnostic est souvent difficile à poser.

Enfin, il ne faut pas confondre le pica avec le comportement de jeu ou de destruction qui consiste à mettre des objets en pièce. Dans ces cas-là, le chien n’ingère pas les morceaux des objets qu’il détruit.

Causes probables du Pica

En effet, si le chien est correctement vermifugé, la cause est probablement psychologique. Or, comme le chien ne parle pas, seule l’observation de son comportement de manière précise et prolongée peut aider le vétérinaire à comprendre ce qui se passe. C’est un comportement fluctuant au cours de la vie du chien. Il peut apparaître à n’importe quel âge et disparaître. On l’associe à des états de dépression, de stress, d’ennui, de frustration, ou à des comportements qui ont été involontairement renforcés par le maître. Réagir avec force lorsque le chien mange quelque chose, c’est lui prouver que c’est un moyen efficace pour entrer en interaction avec vous.

On ne peut pas exclure qu’il y ait un vrai plaisir à goûter ce qui exalte leur odorat, à tester les texture. Chercher le plaisir de la déglutition est aussi un comportement boulimique qui peut combler un manque affectif.

Certains vétérinaire pensent néanmoins que le causes profondes du pica pourraient aussi être physiologiques. Il s’agirait de la manifestation extérieure d’une carence, de la toxicose au zinc ou de l’encéphalopathie, un trouble du système nerveux.

En ce qui concerne le pica, chaque cas est unique, c’est pourquoi l’aide de votre vétérinaire ne sera pas de trop pour en venir à bout !

Les risques encourus par un chien atteint de Pica

Sur le long terme, les risques sont nombreux et certains méritent vraiment attention :

  • Infections et parasites contenus dans la terre, l’herbe, ou tout autre objet avalé.
  • Intoxication alimentaire, empoisonnement. Certaines substances sont franchement dangereuses et peuvent avoir rapidement des effets dramatiques sur l’état de santé du chien.
  • Irritation des tissus digestifs et intestinaux.
  • Occlusion digestive ou sub-occlusion digestive : lorsque le système digestif se retrouve bloqué par un objet (ficelle, cheveux, plastique, bout de tissu, etc)
  • Perforation de l’oesophage, de l’estomac ou de l’intestin (objet tranchant)
  • Péritonite

Un chien atteint de Pica doit être observé en permanence par son maître. Lorsque le vétérinaire est averti de la pathologie, il est plus facile de réagir vite en cas d’urgence, ce qui augmente les chances de sauver la vie du chien en cas d’ingestion de quelque chose de nocif.

Comment peut-on soigner un chien atteint de pica ?

Le rôle du vétérinaire est de commencer par faire des examens pour écarter ou traiter toute cause physiologique. Un chien très régulièrement vermifugé ne risque pas de contracter un pica dû aux vers qui irritent son système digestif !

Ensuite, il est fréquent qu’un régime alimentaire à base de croquettes plus riches et qui augmente la sensation de satiété soit proposé. On veillera aussi à lui proposer une alimentation hypoallergénique ou pour chien ultra sensible.

Enfin, l’éducation et la prévention vont jouer un rôle primordial. Le chien doit connaître et obéir aux mots “non”, “lâche”, “pas toucher” et au “pied” afin que les promenades ne soient pas un enfer !

A la maison, il vaut mieux éviter que trop d’objets tentants ne traînent à portée du chien. Lui fournir à la place des jeux de différentes textures, adaptés et sûrs permettra de lui occuper la gueule lorsque vous êtes absent ou occupé.

Votre vétérinaire doit être un allié pour vous aider à mettre en place un protocole de soin durable et efficace.

On vous aide à mieux connaître les soins pour les toutous malades avec d’autres articles comme celui-ci. Retrouvez-les en cliquant juste ici !

Exprimez-vous !

Une question ? Une remarque ? Des informations à ajouter ? N'hésitez pas à commenter l'article pour aller plus loin... Moi et mes potes seront ravis de vous répondre Sourire

 

Les maladies du chien

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire