Le dressage d’un chien secouriste en mer !

Sauver les naufragés ? Oui ! Quels chiens peuvent devenir secouriste en mer et avec quelle formation ?

Chien sauveteur en mer

Pamela Anderson peut aller se rhabiller, les chiens secouristes veillent sur les nageurs en toutes circonstances. Véritables héros des mers, ils interviennent dans des conditions extrêmes et n’abandonnent jamais tant que les victimes ne sont pas en sécurité ! Bien sûr, il y a des races plus douées que d’autres, mais la question reste entière : comment forme-t-on ces anges gardiens nautiques ?

 
 

Les races prédisposées pour le sauvetage en mer

Pour ramener des humains de l’eau vers la rive, il faut déjà faire une certaine taille … et ne pas avoir peur de se mouiller la truffe ! Vous ne serez pas surpris d’apprendre que seules quelques races sont formées au secourisme dans l’eau :

  • Le Terre-Neuve est le grand champion du sauvetage aquatique car il est endurant et supporte bien les températures très froides.
  • Retrievers : Golden et Labrador sont des chiens d’eau. Leur intelligence, leur don pour le rapport et leur contact souvent excellent avec les humains en font de très bons chiens secouristes.
  • Le Landseer et le Leonberg sont des chiens puissants et très à l’aise dans l’eau
  • Le Berger Polonais de Podhale est facile à éduquer, résistant au froid et doté d’un fort sentiment de protection.
  • Le Saint-Bernard et le Terrier Noir de Russie

Formation du chiot au secourisme en mer

Seuls des professionnels ayant des compétences croisées dans le dressage et le secourisme en mer peuvent former de futurs chiens secouristes. Les chiots des races prédisposées sont observés dès leur naissance.

Les chiots qui se montrent équilibrés, sociables, obéissants, avec un instinct de l’eau développé sont sélectionnés pour suivre la formation.

Ils sont à peine âgés de 3 mois lorsqu’on commence à leur apprendre à nager avec un harnais pour éviter qu’ils ne dérivent ou ne coulent ! Les premiers exercices d’obéissance et d’assouplissement à terre sont proposés sous forme de jeu.

La distance parcourue à la nage est un peu plus longue chaque jour et des jeux pour entraîner le chiot au rapport sont progressivement ajoutés. Il doit apporter de petits objets d’un point A à un point B : une planche de surf, une bouée, un gilet de sauvetage, une corde. Les objets sont de plus en plus lourds et encombrants, mais on ne leur demande pas encore de ramener un humain, trop lourd pour leur capacité physique.  

Avant même d’avoir atteint sa taille adulte, le chien développe une musculature et une endurance exceptionnelles.

Compétences et formation du chien secouriste en mer

Une fois qu’il a terminé sa croissance, le jeune chien reçoit une formation de 18 mois au cours de laquelle il passe les 3 étapes de sauvetage, puis le sélectif, et enfin le Brevet de Sauvetage en Mer.

Chaque étape comporte des épreuves d’assouplissement à terre et d’obéissance, de natation et de rapport. Les objets à apporter sont de plus en plus lourds et les conditions de nage de plus en plus difficiles.

L’objectif est que le chien soit capable non seulement de ramener un humain vers un support sûr, mais également de guider le support vers la rive. Il doit aussi comprendre la situation et mettre à disposition de la personne en danger tout objet utile : cannot, bouée, gilet de sauvetage, etc.

En dehors des trois qualités indispensables : musculature, souffle et résistance, le chien secouriste d’eau est aussi obéissant, résistant et obstiné : il n’abandonne pas tant qu’il n’a pas ramené la personne en danger vers un lieu en sécurité.

Il existe beaucoup de chiens de travail exceptionnels. Pour en savoir plus sur les conditions de dressage, cliquez ici et vous trouverez tous les articles de Mouss !

 

Exprimez-vous !

Une question ? Une remarque ? Des informations à ajouter ? N'hésitez pas à commenter l'article pour aller plus loin... Moi et mes potes seront ravis de vous répondre Sourire

 

Le dressage des différents chiens de travail

3 votes. Moyenne 1.67 sur 5.

Ajouter un commentaire